Pile Optimum : Comment Duracell, grâce à un ingrédient secret, triple la durée de vie de ses piles


Duracell lance sa pile révolutionnaire — 20 Minutes
  • Alors que les Français achètent 28 piles en moyenne par an, Duracell lance Optimum, une nouvelle pile annoncée comme révolutionnaire.
  • Grâce à un ingrédient tenu secret, cette pile aurait une durée de vie jusqu’à 200 % supérieure aux piles classiques.
  • Plus chère que les piles alcalines ordinaires, Optimum veut surfer sur un marché dynamisé par la crise sanitaire et une consommation de piles en hausse.

Trois fois plus longtemps. Avec sa pile Optimum qui promet à 200 % d’espérance de vie en plus, Duracell veut frapper fort et se distinguer des classiques piles alcalines. Lampes de poche, appareils photo instantanés, jouets, manettes de jeux devraient y gagner en confort d’usage. Alors qu’avec la pandémie due au Covid-19, le marché de la pile électrique ne connaît pas la crise, comment la marque au lapin rose fait-elle pour aller plus loin que ses concurrentes ?

Pas d’évolution depuis 1992

Elle s’appelle Optimum. Sur sa boîte figure la mention « Up to 200 % extra life ». En français : « Jusqu’à 200 % de durée de vie supplémentaire ». Autrement dit, cette nouvelle pile alcaline fonctionnerait jusqu’à trois fois plus longtemps. « On a essayé de changer de paradigme d’un marché qui n’avait pas connu d’évolution depuis l’introduction de la batterie lithium en 1992 », s’enthousiasme Arnaud Soury-Lavergne, directeur marketing France de Duracell.

Aller au-delà des limites physiques de la pile

D’apparence, la pile Optimum ressemble à une classique pile AA/AAA. La différence est à l’intérieur. Selon Duracell, il aura fallu 10 ans de recherche pour qu’une nouvelle recette soit élaborée, permettant d’atteindre de nouvelles performances. Explications : le moteur d’une pile est sa cathode. Celle-ci peut être comparée à une éponge qui absorbe les électrons lors de l’électrolyse. Lorsque la cathode d’une pile absorbe plus d’électrons, sa durée de vie est améliorée. Mais cela ne suffisait visiblement pas pour Duracell.

La pile Duracell Optimum lancée pour l'été.
La pile Duracell Optimum lancée pour l’été. – DURACELL

« Nous avons ajouté à la cathode un matériau secret et inédit pour aller au-delà des limites physiques de ce que la pile peut fournir », explique Arnaud Soury-Lavergne. Quel matériau ? Malgré l’insistance de 20 Minutes, le directeur marketing ne lâche rien, et se réfugie derrière les 18 brevets qui auraient été déposés autour de la pile Optimum. On n’en saura pas davantage sur l’origine géographique de cet ingrédient et son sourcing

200 photos en plus

Le fameux composant secret de Duracell permettrait ainsi d’obtenir de meilleures performances dans certains appareils ou une puissance plus durable dans d’autres. Duracell cite par exemple une expérience améliorée avec une manette Xbox, un tournevis ou une voiture électriques. Le constructeur vante même une expérience faite maison avec un appareil photo Instax mini 11 de Fujifilm. Avec une pile classique, 500 photos auraient pu être prises, contre 700 avec la pile Optimum. Une expérience que nous n’avons pu dupliquer.

Selon Duracell, la pile Optimum permet de prendre 200 photo de plus avec l'Instax Mini 11 de Fujifilm.
Selon Duracell, la pile Optimum permet de prendre 200 photo de plus avec l’Instax Mini 11 de Fujifilm. – DURACELL

Côté tarif, nous avons trouvé le pack de six piles Duracell Optimum à 10,99 euros chez Darty (soit 1,83 euro la pile). En comparaison, le magasin propose des piles Duracell Ultra (100 % more Power) à 9,99 euros les six (soit 1,66 euro la pile). Darty propose également des piles  Power Alkaline Philips par lots de six à 5,99 euros (soit 0,99 euro la pile). La pile Optimum est donc deux fois plus chère que la Philips. « Une pile n’est pas une pile, on veut sortir de ce travers », précise Arnaud Soury-Lavergne.

Une vieille ritournelle chez Duracell

La marque dont un lapin rose fait figure de mascotte depuis 1973, nous joue une petite musique déjà connue avec sa pile qui dure plus longtemps. De vieilles publicités retrouvées sur YouTube en témoignent. En 1982, un spot précisait : « Selon le jouet, une pile peut durer 2, 3… jusqu’à 6 fois plus longtemps ». Quarante ans après, le discours n’a guère changé et la saga au lapin se poursuit.

La saga au lapin rose de Duracell depuis 1973.
La saga au lapin rose de Duracell depuis 1973. – CAPTURE

Reste que Duracell joue sur du velours. Alors que les Français achètent en moyenne 28 piles par an, la crise sanitaire due au Covid-19 a dopé les usages depuis un an, les consommateurs ayant passé plus de temps chez eux. « Ils se sont recentrés sur leurs passions », explique-t-on chez Duracell. Et ont consommé des piles. Au Top 3 des produits les plus gourmands en piles figureraient ainsi les jouets, l’équipement de la maison (des balances de cuisine aux objets connectés), mais aussi les appareils d’automédication et de diagnostic médical.

0 partage