Pass vaccinal : Le « convoi de la liberté » se rapproche de Paris malgré l’interdiction préfectorale

Partis en convois des quatre coins de la France, des milliers d’opposants au pass vaccinal ou au gouvernement convergeaient vendredi vers Paris en dépit de l’interdiction décrétée par la préfecture de police et de la fermeté affichée par les autorités.

Dès le lever du jour, des cortèges de plusieurs dizaines de voitures particulières, camping-cars et camionnettes se sont constitués à Lille, Strasbourg ou Vimy (Pas-de-Calais). Dans l’ouest, 280 véhicules selon la gendarmerie, plus de 400 selon l’AFP, sont partis dans la matinée de Châteaubourg (Ille-et-Vilaine).

Un total de quelque 2.600 véhicules, selon une source policière, faisait route en début d’après-midi vers la capitale. Un des coordinateurs de la manifestation a évoqué auprès de l’AFP une action « d’une ampleur phénoménale », sans toutefois la chiffrer.

Rassemblement hétéroclite d’opposants au président Emmanuel Macron et de « gilets jaunes » qui ont protesté contre son gouvernement en 2018-2019, ce mouvement s’est constitué grâce aux réseaux sociaux et aux messageries cryptées sur le modèle de la mobilisation qui paralyse la capitale canadienne Ottawa.