Pass vaccinal en Italie : Oui, un homme s’est immolé par le feu après un contrôle

La photo est saisissante. Au milieu d’une place, on y voit un homme en feu. Dans le tweet qui l’accompagne et avait reçu plus de 3.700 mentions « j’aime » au moment de la publication de notre article, un internaute prétend que la scène se déroule à Trévise, en Italie. Il se serait « immolé par le feu à cause d’une amende pour défaut de pass vaccinal pendant son temps de travail dans son bureau ». L’internaute ajoute : « Deux travailleurs en cinq jours. C’est la dictature en Italie ».

Le fait divers est bien réel, mais la photo qui l’accompagne est sortie de son contexte. Explications.

FAKE OFF

« Amende parce qu’il travaillait pass sanitaire : un homme de 38 ans s’immole par le feu sur la voie publique », a titré, dimanche 6 février, le site d’information TGcom24 à partir d’une dépêche de l’agence de presse Ansa, l’équivalent italien de l’AFP. « Un citoyen pakistanais de 38 ans s’est aspergé de liquide inflammable et s’est immolé par le feu à Oderzo (Trévise) après que les carabiniers lui avaient notifié une sanction administrative car il avait été surpris au travail sans passe sanitaire. Secouru par les militaires, l’homme a subi des brûlures et a été transporté à l’hôpital. Son pronostic vital n’a pas été engagé », explique l’article.

Il Corriere della Sera précise l’enchaînement des événements : « Vendredi [4 février], les carabiniers, après un contrôle, avaient infligé une amende à l’homme qui n’avait pas le pass sanitaire et ne pouvait donc pas rester dans l’établissement. Contrairement à cette décision, l’homme a rouvert son restaurant samedi, subissant une amende après que les carabiniers l’ont surpris en train de travailler. A ce moment-là, pris de colère, il a pris un liquide inflammable et s’est immolé par le feu. »

Contrairement à ce qu’indique le tweet viral, la victime n’est pas employé de bureau. « L’incident s’est produit à l’extérieur d’un kebab, où travaille la victime », précise l’Ansa. En Italie, le pass vaccinal est obligatoire pour les travailleurs et clients du secteur de la restauration – notamment – depuis le 10 janvier. Cette obligation concerne également l’ensemble des salariés de plus de 50 ans.

Une photo détournée

Au-delà de cette imprécision, la photo qui illustre plusieurs publications sur les réseaux sociaux prête à confusion. Elle n’est pas liée au fait divers d’Oderzo, puisqu’elle provient d’une série créée par HBO Europe en 2013 sur Jan Palach, militant tchèque de 20 ans qui s’était immolé par le feu sur la place Venceslas lors du printemps de Prague le 16 janvier 1969. Au moment de sa diffusion, le quotidien suisse La Liberté illustrait un article consacré à la série avec ce cliché.

Enfin, le tweet viral mentionne un second cas d’immolation en Italie. Selon plusieurs publications, un incident similaire aurait eu lieu quelques jours plus tôt dans la province de Cosenza, en Calabre. Mais l’information a été démentie par la famille de l’enseignant concerné auprès des journalistes de Checknews (Libération).