Paris : Une octogénaire découverte poignardée chez elle, la porte fermée à double tour

Illustration de la police judiciaire. — Syspeo / SIPA

Ce qui s’annonçait comme une simple opération de routine s’est transformée en une mystérieuse enquête judiciaire. Dimanche soir, le corps sans vie d’une femme de 83 ans, poignardée à de multiples reprises, a été découvert à son domicile de la rue de Charonne, dans le 11e arrondissement de Paris, a appris 20 Minutes de sources policières, confirmant une information de LCI. Or, la victime, qui vivait seule, se trouvait dans son appartement fermé à double tour. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « meurtre » et confié les investigations au 2e district de police judiciaire.

Il est un peu plus de 22 heures, dimanche, lorsque le commissariat du 11e arrondissement est contacté par des proches de l’octogénaire, inquiets de ne pas parvenir à la joindre. Une demi-heure plus tard, un équipage se présente à son domicile, au 4e étage d’un immeuble haussmannien. Un voisin, qui possède un jeu de clés, leur ouvre la porte. A peine ont-ils passé le pas de la porte qu’ils découvrent, étendue dans le salon, le corps sans vie de la victime. Si l’autopsie devra déterminer précisément les causes de son décès, elle a reçu de multiples coups de couteau au niveau du thorax, son visage est couvert d’hématomes.

Ni l’arme du crime, ni le jeu de clés de la propriétaire n’ont été retrouvés, précise une source policière. Et pourquoi le chien de la victime a-t-il été enfermé dans la chambre ? Selon nos informations, l’enquête de voisinage a permis d’établir qu’elle avait reçu la visite d’une personne venant lui apporter un brin de muguet aux alentours de 17 heures. Et à partir de 19 heures, elle ne répond pas aux coups de téléphone de ses proches. Que s’est-il passé pendant ce laps de temps ? C’est ce que devront tenter d’éclairer les enquêteurs.

5 partages