Paris: Une ex-candidate à la présidentielle en Guinée porte plainte pour le vol d’un diamant de 45 millions d’euros

Un diamantaire etudie un diamant. (Illustration) — SEBASTIEN ORTOLA

Un tour de passe-passe et un diamant de 45 millions d’euros disparaît. Marie-Madeleine Dioubaté, ex-candidate à l’élection présidentielle en Guinée, s’est fait dérober un diamant qu’elle estime à 45 millions d’euros. Deux hommes se faisant passer pour des Russes l’ont rencontrée dans un hôtel du 8e arrondissement de Paris, lundi pour expertiser son diamant​. Ce sont eux qui ont évalué la pierre à 45 millions d’euros, certificat à l’appui.

Mais entre-temps, les deux hommes ont subtilisé le vrai diamant et l’ont remplacé par une pâle copie, a détaillé une source proche du dossier, confirmant une information d’Europe 1. Lorsque la victime s’en est aperçue, les deux hommes avaient pris la fuite. Elle a déposé plainte. « Quant à la valeur réelle du diamant, c’est pour l’instant du déclaratif », souligne la source policière.

Une enquête menée par la BRB

Une enquête préliminaire du chef de vol en bande organisée a été ouverte, selon le parquet de Paris. La brigade de répression du banditisme (BRB) est chargée de l’enquête.

En 2015, Marie-Madeleine Dioubaté, du Parti des Ecologistes de Guinée, avait été la seule femme candidate à l’élection présidentielle en Guinée remportée par le président sortant Alpha Condé.

Paris

Un homme condamné à un an de prison pour le vol d’une bague ayant appartenu à l’impératrice Eugénie

Faits divers

Avec une bombe lacrymo, ils volent 300.000 euros de bijoux à deux diamantaires dans le métro

145 partages