Paris: Un nouvel accès à Champs-Elysées-Clemenceau met à l’honneur l’amitié franco-portugaise

La maire de Paris, Anne Hidalgo et le Premier Ministre du Portugal, António Costa ont inauguré une oeuvre dans le nouvel accès de la station Champs-Elysées– Clemenceau — R.LESCURIEUX / 20Minutes

Nouvel accès, nouvelles œuvres. Ce lundi, la RATP a inauguré un nouvel accès « avec œuvres artistiques » à la station Champs-Élysées-Clemenceau, fréquentée par près de 15 000 voyageurs par jour. Après plus de deux ans de travaux, la station « gagne en modernité et en confort », note la régie des transports. La salle d’accueil a notamment été réagencée, le comptoir d’information et les lignes de validation ont été déplacés et remplacés, deux escaliers mécaniques ont été installés et des toilettes publiques en accès libre ont été créées.

Avec cet accès supplémentaire, la station « s’ouvre encore plus largement sur les musées alentours », notamment le Grand Palais, se réjouit-on à la RATP. A cette occasion, des œuvres de l’artiste portugais Manuel Cargaleiro ont été dévoilées dans ce nouveau hall, en présence de la maire de Paris, Anne Hidalgo, d’Antonio Costa, premier ministre du Portugal et de la Présidente-Directrice générale de la RATP, Catherine Guillouard.

« Paris est une ville portugaise »

Manuel Cargaleiro avait déjà collaboré avec la RATP dans la station Champs-Elysées-Clemenceau en 1995. Ce peintre céramiste avait alors créé, dans le cadre d’un échange entre les métros de Lisbonne et de Paris, un premier décor d’azulejos, pour la station. En 2019, 24 ans après sa première intervention, il complète son œuvre avec cinq panneaux supplémentaires disposés dans les nouveaux espaces de la station. S’inscrivant dans la tradition de cet art décoratif du carreau de faïence peint, né au 15e siècle en Andalousie avant de connaître son apogée au XVIIIe siècle, Manuel Cargaleiro en est devenu un maître contemporain. Anne Hidalgo s’est félicitée de l’inauguration de ce nouvel aménagement culturel dans la station.

« C’est un moment très particulier. Au-delà du grand maître, Manuel Cargaleiro est aussi un Parisien qui connaît cette ville, qui vit cette ville. Et on célèbre aujourd’hui, l’amitié entre Paris et Lisbonne. Paris est une ville portugaise. Dans laquelle les Portugais ont pris racine, tout en aimant leur pays d’origine et tout en cultivant les racines des deux pays », a-t-elle dit. Catherine Guillouard a aussi salué cette amitié. « L’amitié franco-portugaise est dans le métro depuis plus de 25 ans. A travers des œuvres, un jumelage entre la ligne 13 avec le métro de Lisbonne. Aujourd’hui, nous sommes dans la continuité de cette amitié », a-t-elle déclaré.

Présent également sur place aux côtés de l’ambassadeur du Portugal en France, Jorge Torres Pereira, le premier ministre portugais, António Cost, qui a fait le déplacement, s’est aussi félicité de la mise en place de ces œuvres dans ce nouveau hall. « Dans cette relation entre Paris et Lisbonne, Paris a accueilli de nombreux artistes portugais pendant la dictature portugaise. Ils sont venus étudier, travailler. Aujourd’hui, nous partageons la liberté et la démocratie. Cet œuvre sera pour toujours un motif d’orgueil, pour les Portugais qui visitent Paris et ceux qui habitent en Ile-de-France ».

Paris

Paris: De plus en plus de sans-abri du métro sont des travailleurs pauvres

Société

Les usagers du métro parisien ont-ils droit de filmer au sein d’une station ?

0 partage