Paris truqués : L’ancien joueur de Fréjus Saint-Raphaël Matar Fall condamné à un an de prison avec sursis

Matar Fall (à gauche), quand il évoluait au SCO d’Angers, en septembre 2012 (archives). — P. Merle / AFP

  • Le tribunal de Paris a jugé l’ancien footballeur Matar Fall coupable de « corruption passive en vue d’altérer le résultat de paris sportifs » et « associations de malfaiteurs. »
  • Autre suspect dans cette affaire, l’ancien gardien Dominique Jean-Zéphirin a obtenu le renvoi de son procès.
  • L’avocat de Matar Fall annonce à « 20 Minutes » sa volonté de faire appel de ce jugement, prononcé en l’absence du joueur et de son conseil.

L’ancien footballeur Matar Fall a été condamné ce mercredi à un an de prison avec sursis et 10.000 euros d’amende pour avoir contribué à faire perdre son équipe, Fréjus Saint-Raphaël, lors d’un match de National en 2014. Matar Fall, qui est désormais chauffeur de bus à Toulon, écope aussi d’une interdiction d’exercer dans le sport pendant cinq ans. Le tribunal de Paris l’a jugé coupable de « corruption passive en vue d’altérer le résultat de paris sportifs » et « associations de malfaiteurs. »

Ce procès, le premier de ce type, s’est déroulé en l’absence de Matar Fall et de son avocat. « Je suis surpris, pas par la condamnation mais par le fait qu’ils ont retenu le dossier alors que je n’étais pas là, commente, auprès de 20 Minutes, Maître Ali Khalfaoui. Je pensais sincèrement que le dossier serait renvoyé, comme c’est le cas en général en période de grève des avocats. » Il envisage de faire appel « ou opposition, car mon client n’avait pas eu connaissance de la date de l’audience. »

Matar Fall, simple « suiveur » ?

L’autre joueur suspecté d’avoir volontairement fait perdre son équipe, le gardien de but Dominique Jean-Zéphirin, sera jugé le 29 avril : le tribunal a accepté la demande de renvoi formulée par sa nouvelle avocate.

Dominique Jean-Zéphirin, reconverti dans la téléréalité à Los Angeles (et coach sportif de Matt Pokora), serait selon l’avocat de la Fédération française de football Benjamin Peyrelevade « l’instigateur » de l’affaire. Et Matar Fall ne serait qu’un « suiveur. » La FFF, partie civile, a obtenu un euro symbolique et 3.500 euros de frais de justice.

D’après la société de surveillance Sportradar, Dominique Jean-Zéphirin est connu pour avoir été en contact avec deux célèbres truqueurs singapouriens de matchs. L’enquête a établi que Dominique Jean-Zéphirin et Matar Fall ont approché « de concert » des coéquipiers pour leur demander de lever le pied contre rémunération face à Dunkerque, puis Colomiers, pour le compte de mystérieux interlocuteurs voulant parier sur leur défaite.

Sportradar avait relevé une cotation anormale du match et un volume de paris 20 fois supérieur à la moyenne pour une telle rencontre, effectués depuis l’Asie.

« Un capitaine n’a pas que des amis dans l’équipe »

Faute d’adhésion de leurs coéquipiers, ils ont, selon les enquêteurs, « pris à leur compte de truquer le match » contre Colomiers, afin vraisemblablement de renflouer leurs interlocuteurs devenus menaçants après avoir parié en vain sur une victoire de Dunkerque.

Pendant l’enquête, chacun avait accusé l’autre d’avoir entretenu les contacts avec ces personnes et d’avoir décidé de parler aux joueurs. Tous deux avaient nié avoir volontairement mal joué contre Colomiers. « Certains coéquipiers n’ont rien entendu, d’autres ont entendu beaucoup de choses, qui croire ? Un capitaine n’a pas que des amis dans l’équipe, certains joueurs étaient en concurrence avec lui », assure Ali Khalfaoui, avocat de Matar Fall.

L’ancien défenseur devra aussi payer 3.000 euros de dommages et intérêts à son ancien club, Fréjus Saint-Raphaël. Les dirigeants martèlent « qu’il est très clair, après l’enquête, que le club n’a été impliqué dans aucune malversation que ce soit. »

Sport

Coupe de France: L’OGC Nice (Ligue 1) élimine Fréjus Saint-Raphaël (National 2) par 2 buts à 0

Sport

VIDEO. Paris truqués: «L’amertume» puis la prévention à Fréjus/Saint-Raphaël, après un match acheté

6 partages