Paris : Trois cabarets de Montmartre pour un show inédit en streaming pour l’arrivée du printemps

Le Cabaret Michou lors de la première soirée — Cabaret Michou
  • Quatorze artistes issus des trois cabarets proposent une soirée spectacle en streaming dimanche pour l’arrivée du printemps. Les spectateurs
  • Pour 15 euros, les spectateurs peuvent suivre depuis leur canapé les performances. Pour la première édition de « Sacré Montmartre », plus de mille billets avaient été vendus.
  • Un prochain rendez-vous est prévu le 18 avril chez Madame Arthur.

De mémoire de Montmartroise, c’est unique. « Nous n’avions jamais travaillé ensemble. Ce sont des endroits complètement différents », explique Catherine Jacquart, la nièce de Michou. « Mon oncle est parti il y a un an, donc les derniers temps, je rangeais pas mal de choses, des archives. J’avais envie de faire quelque chose à Montmartre, j’en ai parlé aux autres cabarets. Et ils ont trouvé que c’était une bonne idée. Mais on ne savait pas comment ça allait fonctionner », poursuit-elle

Pour remédier à la fermeture des salles de spectacle, les trois cabarets emblématiques de la Butte Montmartre (18e arrondissement), Michou, Madame Arthur et le Lapin Agile, ont en effet décidé de s’associer pour proposer un spectacle en streaming avec leurs artistes. Un événement baptisé « Sacré Montmartre » qui vivra sa seconde édition ce dimanche soir.

Au Lapin Agile de recevoir

Le 14 février dernier, une première représentation a eu lieu chez Michou pour la Saint Valentin. 1.097 billets avaient été vendus. « Lors d’un spectacle en streaming, on multiplie par 2,5 pour obtenir le nombre de spectateurs potentiels, dans la mesure où l’on regarde rarement le spectacle seul chez soit. On peut donc tabler sur 2.600 spectateurs environ. Les trois cabarets étaient vraiment ravis de cet engouement », indique-t-on au cabaret Michou.

Ce dimanche, pour célébrer l’arrivée du printemps, la seconde représentation sera depuis le plus vieux cabaret de Montmartre Le Lapin Agile à partir de 21 heures. Quatorze artistes issus des établissements se succéderont pendant plus d’une heure, un spectacle « haut en couleur associant les univers des trois cabarets », promet-on. Et ce, au tarif de 15 euros. « Comme la dernière fois, tout se fait un peu à la dernière minute. Dès que les gens ont l’information, ça se fait vite », explique Catherine Jacquart.

« Ça ne nous fait pas vivre mais artistiquement ça fait du bien »

« Chacun des trois cabarets possède un répertoire, une esthétique ou une musique qui lui est propre. Ces soirées vont permettre au public de découvrir toutes leurs richesses ! Cette seconde création sera dédiée à la belle saison et l’insouciance du printemps. Nous avons imaginé une performance sur mesure avec des artistes qui vont faire voyager, chanter et s’amuser les spectateurs virtuels, depuis leur canapé. Toute la fantaisie de la Butte Montmartre pourra éclore le 21 mars », fait savoir Ivan Gonzalez, « metteur en fête » du projet.

Un prochain rendez-vous est d’ores et déjà fixé chez Madame Arthur, le 18 avril prochain. « Financièrement, ça ne nous fait pas vivre, en revanche artistiquement ça fait du bien. Les artistes et le public sont contents. C’est un bon moyen de faire vivre la culture », note Catherine Jacquart. Et de préciser : « J’ai vu des artistes pleurer en disant « ça fait du bien de retravailler » ».

3 partages