Ouverture d’une agence d’intérim pour les personnes handicapées, une première

Un travailleur handicapé, le 17 décembre 2008, à Landudec. — AFP PHOTO FRED TANNEAU

Un an et demi après l’adoption la loi « Avenir professionnel », la première « entreprise adaptée de travail temporaire » (EATT) de France, pour favoriser l’embauche de personnes handicapées en tant qu’intérimaires, va démarrer son activité près de Paris, ont annoncé les porteurs du projet, ce mardi.

Implantée à la Plaine Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), l’entreprise « Kliff par Randstad » ambitionne d’embaucher à terme 500 salariés en équivalent temps plein (ETP), ont précisé François Béharel, président du groupe de travail temporaire Randstad France, et Manuel Bonnet, dirigeant de l’entreprise adaptée Fastroad – spécialisée dans le transport.

Cinq agences ouvertes d’ici 2022

Les deux partenaires ont créé ensemble une « joint-venture sociale » qui aura pour mission de former et accompagner des personnes handicapées et de leur proposer des missions de travail temporaire, dans tous les secteurs d’activité​. La nouvelle entreprise espère ouvrir cinq agences d’ici 2022, « réparties sur l’ensemble du territoire ».

La création d’EATT est prévue par la loi « Avenir professionnel » de septembre 2018 : il s’agit de permettre aux entreprises adaptées (réservées aux travailleurs handicapés qui auraient des difficultés en milieu dit « ordinaire ») de proposer des missions d’intérim.

Près de 515.000 demandeurs d’emploi en situation de handicap

« Nous allons unir nos forces. De notre côté, nous apportons un accompagnement spécifique, une formation, et nous pouvons expliquer au client pourquoi l’intérimaire a une productivité moindre », détaille Manuel Bonnet.

« Une partie de ces intérimaires resteront en intérim s’ils le souhaitent. Une partie sera embauchée par le client final, et une partie basculera chez Fastroad après formation », a expliqué de son côté François Béharel. Quelque 515.000 demandeurs d’emploi sont en situation de handicap, selon le gouvernement. Et quelque 18 % des travailleurs en situation de handicap sont au chômage, soit deux fois plus que la moyenne nationale.

Emploi

Auticonsult, l’entreprise qui valorise les compétences des autistes

Emploi

La double peine des femmes handicapées sur le marché du travail

11 partages