Oscars 2022: De la domination de « The Power of The Dog » aux espoirs de « Drive My Car »… Ce que l’on retient des nominations

Les nominations aux Oscars 2022 ont été révélées ce mardi. En attendant de découvrir, lors de la cérémonie, organisée le 27 mars prochain à Los Angeles, vers quels films, acteurs, actrices et autres pros du 7e art se tourneront les faveurs des quelque 9.500 membres de l’Académie, voici ce que l’on retient de l’annonce du jour.

La puissance de « The Power of The Dog »

Avec douze citations, The Power of the Dog, long-métrage mis en ligne sur Netflix en décembre, est celui qui compte le plus de nominations aux Oscars 2022. Ce western qui lorgne le drame psychologique est notamment en lice pour la statuette du meilleur film, du meilleur acteur (Benedict Cumberbatch) et des meilleurs seconds rôles féminin (Kirsten Dunst) et masculin (Jesse Plemons ainsi que Kodi Smit-McPhee). Sa réalisatrice, la Néo-Zélandaise Jane Campion, entre dans l’histoire en tant que première femme à décrocher deux nominations pour l’Oscar de la meilleure réalisation, vingt-huit ans après La Leçon de piano. Le deuxième film le plus nommé est Dune de Denis Villeneuve, fort de dix nominations, suivi de Belfast de Kenneth Branagh et du West Side Story de Steven Spielberg, sept nominations chacun.

Le poids des plateformes

L’an passé, aux Oscars, sept films de plateformes cumulaient 35 nominations. La tendance s’accentue cette année : 44 nominations pour 15 films. Netflix a le vent en poupe avec vingt-trois nominations (douze pour The Power of The Dog, quatre pour Don’t Look Up, trois pour The Lost Daughter, deux pour Tick, tick… BOOM !, tandis que La main de Dieu et Les Mitchell contre les machines sont chacun cités une fois). Apple TV + en compte six (trois pour The Tragedy of Mc Beth et trois pour Coda), soit autant que HBO Max pour La méthode Williams – à noter que ce film a aussi été exploité en salle en parallèle – Amazon Prime Video cinq (trois pour Being The Ricardos, une pour Un Prince à New York 2, une pour Spencer) et Disney + quatre (une pour Luca, une pour Raya et le dernier dragon et deux pour Cruella qui a été mis en ligne simultanément à son exploitation en salle). Don’t Look Up et The Power of The Dog, deux productions Netflix, sont en course pour l’Oscar du meilleur film, ainsi que Coda, remake de La famille Bélier (Apple TV +) et La méthode Williams (HBO Max).

Autre constat : les films de plateformes dominent les catégories meilleur acteur et meilleure actrice. Chez les hommes Javier Bardem (Being The Ricardos/Amazon Prime Video), Benedict Cumberbatch (The Power of the Dog/Netflix), Andrew Garfield (Tick, tick… BOOM ! /Netflix), Denzel Washington (The Tragedy of Macbeth/Apple TV) et Will Smith (La Methode Williams/HBO Max). Chez les femmes, Jessica Chastain (The Eyes of Tammy Faye) et Penelope Cruz (Madres Paralelas) sont nommées pour des films sortis en salle outre-Atlantique, mais Nicole Kidman (Being The Ricardos) et Kristen Stewart (Spencer) le sont pour des productions Amazon Prime Video. Olivia Colman, elle, l’est pour The Lost Daughter (Netflix).

Les talents non-anglophones

L’édition 2020 des Oscars et la razzia de Parasite sont encore fraîches dans nos mémoires. Cette production 100 % sud-coréenne était repartie de Hollywood avec quatre trophées, dont ceux du meilleur réalisateur, du meilleur film international et du meilleur scénario original. C’était surtout la première fois qu’une œuvre non-anglophone recevait la statuette du meilleur film. Drive My Car du Japonais Ryūsuke Hamaguchi, connaîtra-t-il le même destin ? Tous les espoirs lui sont permis car il est nommé dans quatre catégories : meilleur film, meilleure réalisation, meilleur scénario et meilleur film international. Plusieurs autres longs-métrages non anglophones figurent parmi les nominations tandis que des talents sont nommés pour des prestations dans des rôles non anglophones. L’Espagnole Penelope Cruz est ainsi dans la course à l’Oscar de la meilleure actrice pour Madres Paralelas de son compatriote Pedro Almodovar – à noter que son mari Javier Bardem est nommé parmi les meilleurs acteurs pour sa performance, en anglais, dans Being The Ricardos. Le film du Norvégien Joachim Trier, Julie (en 12 Chapitres) a, quant à lui, droit à une citation parmi les scénarios originaux, en plus de sa nomination en meilleur film international. Writing With Fire, en hindi, peut prétendre au trophée du meilleur documentaire, de même que Flee, du Danois Jonas Poher Rasmussen, également en lice pour le prix du meilleur long-métrage d’animation.

Ridley Scott snobé

Chaque année, c’est la même chose : l’annonce des nominations aux Oscars entraîne son lot de déceptions. Pour cette édition, s’il y en a un qui doit l’avoir en travers de la gorge, c’est Ridley Scott. Deux de ses films, Le dernier duel et House of Gucci sont sortis l’an passé… Ils n’apparaissent nulle part sur la ligne de départ des Oscars. Les deux longs-métrages auraient pu prétendre à des nominations dans les catégories reines et notamment saluer d’une nomination les actrices Jodie Comer pour le premier cité et Lady Gaga pour le second.