Open d’Australie : Novak Djokovic soulagé d’avoir « survécu » contre Dimitrov, malgré ses douleurs à la cuisse

Novak Djokovic a beau ne pas être dans la forme de sa vie sur cet Open d’Australie, il conserve tout son humour. Après s’être qualifié ce samedi pour les huitièmes de finale du Grand Chelem australien, le Serbe de 35 ans a répondu avec malice à une question de l’ancienne joueuse Jelena Dokic, sur son envie de résister à la jeune génération.

« Que veux-tu dire par les jeunes ? 35 ans, c’est le nouveau 25 ans », a-t-il lâché, tout sourire, avant d’être acclamé par les spectateurs de Melbourne. Avant cela, il a de nouveau semblé souffrir au niveau de sa cuisse gauche avant de battre Grigor Dimitrov (7-6, 6-3, 6-4), lors du troisième tour de l’Open d’Australie.

Opposé à l’Australien De Minaur en huitièmes

Blessé avant le début du tournoi, Novak Djokovica expliqué avoir refusé de déclarer forfait avant l’Open d’Australie, où il espère égaler le record de 22 titres du Grand Chelem détenu par Rafael Nadal, pour « voir comment ça se passerait sur le court ». A l’entendre, ça s’annonce quand même compliqué d’aller au bout cette année, même s’il n’est pas entré dans les détails de sa blessure.

Le premier match [contre Roberto Carballes], ça s’est bien passé. Au deuxième [face à Enzo Couacaud], j’ai beaucoup souffert. Il y a eu plusieurs moments où ça allait vraiment mal. Pareil aujourd’hui [contre Dimitrov]. Mais j’ai survécu et je suis passé. »

« Djoko » a évoqué la suite, qui le verra affronter lundi l’Australien Alex De Minaur (24e) pour aller chercher une place en quarts de finale : « Je vais prendre les matchs les uns après les autres. Je ne sais pas ce qui m’attend, mais je garde l’espoir et la foi pour le meilleur ». Après tout, en comparaison avec son édition 2022, cet Open d’Australie 2023 peut déjà presque être vu comme une réussite malgré les douleurs à la cuisse, non ?