Open d’Australie : Monfils fait le spectacle et file en quarts de finale, si c’était la bonne ?

Il a paru sur un fil, souvent, émoussé physiquement par les rallyes et le temps qui passe. Mais à plus de 35 ans, Gaël Monfils reste un sacré compétiteur quand il se sent bien dans son tennis.Vent dans le dos à Melbourne depuis que l’expulsion de Djokovic lui a ouvert sa partie de tableau, le Français s’est brillamment qualifié pour les quarts de finale de l’Open d’Australie en maîtrisant la fougue de Miomir Kekmanovic (7-5, 7-6, 6-3).

Dixième quart en carrière en Grand Chelem

Le 20e joueur mondial a été parfois irrégulier, se retrouvant au pied du mur à 5-5, 0-40 au premier set, puis à 4-2 contre lui dans le tie-break de la seconde manche, mais alors de quelle manière il a su hausser son niveau de jeu à chaque fois, notamment dans cette fin de tie-break absolument hallucinante, parsemée de coups droits gagnants tirés depuis la baie de Melbourne. Monfils, qui n’a toujours pas perdu un set dans cette édition, affrontera Berrettini ou Carreno Busta en quarts de finale, et ce sera jouable dans tous les cas, à condition de bien récupérer.

« Il jouait très vite et faisait vraiment humide, j’essayais d’êre derrière la balle à chaque fois, physiquement j’ai pris un coup, a reconnu l’homme aux dix quarts de finale en Grand Chelem, désormais, au micro d’Eurosport. Mais des matchs comme ça je peux jouer 4h, mon body language est ce qu’il est, mais c’est comme ça que je me recentre et je sais que comme ça je peux durer. Je vais essayer de bien récupérer, et renter le plus près possible des 100 % dans ce quart de finale et jouer ma chance pleinement ».