Open d’Australie : Humbert, Moutet, Mannarino et Mladenovic out… Les Français dans le dur à Melbourne

Ugo Humbert est déjà éliminé de l’Open d’Australie. — William WEST / AFP

A peine arrivé, déjà dans l’avion. Pour de (trop) nombreux Français engagés à l’Open d’Australie, l’aventure est déjà terminée. A commencer par l’un des grands espoirs de sa génération, Ugo Humbert, sorti par le local John Millman (47e) après une bataille en quatre sets 7-6 (7/3), 6-3, 1-6, 7-5.

Quelques jours après avoir remporté son premier titre ATP, à Auckland, le joueur de 21 ans était très marqué par cette élimination express. « Je suis touché, ce n’est pas facile. C’est le tennis, on peut passer en quelques jours d’une superbe victoire à un très mauvais match donc je suis très déçu. Je m’attendais à faire mieux, je voulais faire mieux », a-t-il déclaré au bord des larmes.

La marche était également trop haute pour Corentin Moutet : le 70e mondial a été logiquement mais sèchement battu par l’ex-numéro 3 mondial Marin Cilic (aujourd’hui 39e) 6-3, 6-2, 6-4. Idem pour Adrian Mannarino (44e) dépassé par Dominic Thiem (5e) 6-3, 7-5, 6-2.

Chez les femmes, Kristina Mladenovic quitte elle aussi l’Australie malgré la confiance emmagasinée par sa victoire contre la numéro 1 mondiale Ashleigh Barty début novembre en finale de la Fed Cup. La tricolore n’a rien pu faire contre la numéro 2 mondiale Karolina Pliskova. Pauline Parmentier, qui a joué son dernier Open d’Australie avant de prendre sa retraite à la fin de la saison, a perdu mais en s’étant « éclatée sur le court » face à la Chinoise Qiang Wang (7-6 (7/2), 6-3).

Ca passe pour Garcia et Paire

Du côté des bonnes nouvelles (parce qu’il en y en a tout de même) Caroline Garcia et Benoît Paire se sont bien qualifiés, mais que ce fut dur. Auréolée de sa victoire en Fed Cup, décrochée en terre australienne, Garcia a cédé un set à Madison Brengle (95e), avant de prendre le dessus. La 46e mondiale s’est imposée 6-7 (5/7), 6-2, 6-2.

Paire, lui, a fait du Paire… Entre une douleur à l’intérieur de la cuisse droite et des montagnes de fautes directes (75 au total contre 48 à son adversaire), le N.21 à l’ATP a mis près de 3h30 pour s’imposer face à l’Allemand Cedrik-Marcel Stebe (154e) 6-4, 3-6, 6-3, 6-7 (2/7), 6-0.

« Frappe la balle, frappe la balle, allez, allez ! » Que d’invectives lui a-t-il fallu pour prendre le dessus. Des « applique-toi ! », des « c’est quoi cette main ! » hurlés tantôt pour se critiquer, parfois plus vertement encore, tantôt pour s’encourager.

Au bout du compte, l’Avignonnais de 30 ans, finaliste à Auckland samedi, jouera le deuxième tour à Melbourne pour la première fois depuis 2017, lorsqu’il avait atteint le troisième tour, son meilleur résultat dans le Majeur australien, déjà atteint en 2014.

Sport

Open d’Australie : La première journée du tournoi largement perturbée par la po… ah non par la pluie pardon

Sport

Open d’Australie : « Espérons que le pire soit derrière nous », Djokovic ne se mouille pas trop sur la question de l’air

14 partages