Open d’Australie : Chardy revient sur ses galères de santé liées au Covid

Voilà un retour gagnant qui fait plaisir. Pour son premier match officiel depuis l’US Open 2021, Jérémy Chardy a battu le Colombien Daniel Galan (70e mondial) 1-6, 7-5, 6-1, 6-4, au premier tour de l’Open d’Australie 2023.

L’ancien numéro 25 mondial désormais sans classement, le Français de 35 ans n’avait plus gagné depuis les 8es de finale des Jeux olympiques de Tokyo, en juillet 2021, contre le Britannique Liam Broady. Il avait ensuite été écarté du circuit en raison de complications liées au vaccin anti-Covid, puis avait subi une opération du genou en juin 2022.

Il y avait forcément de quoi être ému pour le Français, en conférence d’après-match. « J’ai eu un an et demi très difficile, physiquement, mentalement aussi. C’était de loin la période la plus difficile de ma carrière. Je ne savais même pas si j’allais pouvoir rejouer au tennis, donc le fait de pouvoir être ici, en Grand Chelem, sur le court, m’entraîner, rejouer, c’est du plaisir et du bonus, du bonheur. »

Covid, vaccin, cartilage, La Trinité infernale

Chardy en a profité pour revenir assez longuement sur la période Covid, qui l’a écarté des circuits pendant des mois. « J’ai eu des problèmes de santé pendant six mois. J’ai eu le Covid puis, avec les vaccins, je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais j’ai eu plein de soucis. Tous les quatre cinq jours, de nouveaux problèmes apparaissaient. Des douleurs partout, j’étais ultra-fatigué, et je ne savais pas quand à ça allait s’arrêter. Après quelques mois, ça allait un peu mieux ; j’ai essayé de rejouer mais j’ai perdu un bout de cartilage à mon genou droit, j’ai donc reperdu huit mois, avec l’opération. »

Au prochain tour, le Français affrontera Daniel Evans, tête de série n° 25. Le défi s’annonce compliqué mais Chardy est habitué à surprendre. Surtout à Melbourne, où il a déjà atteint les quarts de finale.