Open d’Australie : Bonzi s’offre une remontada, Couacaud perd avec les honneurs contre Djokovic

L’affaire aurait pu être pliée en trois manches. Mais à deux sets zéro pour Carreño Busta dans le tie-break du troisième, Benjamin Bonzi a décidé de renverser la table pour finalement s’imposer en cinq sets contre l’Espagnol. Résultat, victoire 4-6, 4-6, 7-6, 6-1, 7-6 au super tie-break et une qualification épique pour le 3e tour de l’Open d’Australie. Une première poue lui en Grand Chelem.

Le Français de 26 ans affrontera samedi l’Australien Alex De Minaur (24e), vainqueur de son compatriote Adrian Mannarino (45e), pour tenter de se hisser même en huitième de finale.

Couacaud a pris un set à Djoko avant de craquer

Enzo Couacaud devra patienter avant de réaliser pareil exploit. Il faut dire que contre Novak Djokovic, la tâche était autrement plus ardue. Son mérite aura d’avoir réussi à y croire, les deux ou trois minutes suivant le gain de la 2e manche au tie-break. C’était avant que le Serbe, qui, visiblement gêné à la cuisse, a dû s’en remettre à son kiné, ne s’énerve. Et pas qu’un peu. Les troisième et quatrième sets sont une boucherie : 6-2, 6-0 (score entier, 6-1, 6-7 (5/7), 6-2, 6-0). Merci, au revoir.

Si on saluera le rebond du Serbe, pas sûr que son état physique lui permette de lutter à 100 % dans les hautes sphères de Melbourne. Enfin bon, ça reste Djoko. Tout est donc possible.