ONU : Le 27 décembre sera désormais la « Journée internationale de la préparation aux épidémies »

Des personnes attendent pour se faire tester, à Los Angeles le 7 décembre 2020. — Jae C. Hong/AP/SIPA

La crise du coronavirus a fait un peu plus prendre conscience de l’utilité d’une coopération internationale pour se préparer aux pandémies. L’Assemblée générale de l’ONU a ainsi adopté lundi une résolution faisant du 27 décembre la « Journée internationale de la préparation aux épidémies », alors que la propagation du Covid-19 a mis en évidence une absence d’anticipation en la matière.

L’importance des partenariats

Le texte « invite tous les Etats membres, les entités des Nations unies et les autres organisations mondiales, régionales et sous-régionales, le secteur privé et la société civile, y compris les organisations non gouvernementales, (…) à célébrer chaque année la Journée internationale de la préparation aux épidémies ». La résolution encourage les 193 pays membres des Nations unies à organiser « des activités d’information et de sensibilisation, afin de souligner l’importance de la prévention des épidémies, de la préparation et de la conclusion de partenariats pour y faire face ».

L’ONU demande aussi à l’Organisation mondiale de la santé, critiquée par les Etats-Unis pour sa gestion de la pandémie et son manque de transparence, « à concourir à la célébration » de cette Journée internationale. Le texte, qui n’a pas de valeur contraignante, a été co-proposé par le Cambodge, le Canada, l’Espagne, la Palestine, la Guinée équatoriale, le Nicaragua, le Niger, le Qatar, la Corée du Sud, Saint-Vincent-et-les Grenadines, le Sénégal, Singapour, le Tadjikistan et le Vietnam.

Santé

L’OMS Europe réfléchit à un certificat électronique de vaccination

Santé

Nouvel essai clinique nécessaire, effets secondaires… Faut-il douter des vaccins anti-Covid ?

1 partage