OM-PAOK : Un avant match tendu entre supporters, la police s’interpose

La police a dû s’interposer mercredi soir à Marseille
pour « éviter des affrontements » entre supporters grecs et marseillais à la veille du match entre l’ OM et le PAOK Salonique en  Ligue Europa Conférence, a indiqué la préfecture de police.

Des dégradations dans l’hôtel des Grecs

Certains des supporters grecs arrivés dès mercredi soir à Marseille n’ont pas respecté l’arrêté pris par mesure de sécurité leur interdisant d’arriver en groupe constitué et identifiable, a expliqué la préfecture de police des Bouches-du-Rhône.

Ils ont alors « été pistés par un groupe de supporters marseillais partis du Vieux Port, en direction de leur hôtel ». Afin d’éviter des affrontements entre les fans des deux équipes, les policiers de la sécurité publique, appuyés par des CRS, ont dû s’interposer « en faisant usage de grenades lacrymogènes », a précisé la même source.

Certains supporters grecs ont tenté de sortir de leur hôtel « pour en découdre », mais ils ont été bloqués par les forces de l’ordre à l’intérieur, « où ils ont commis des dégradations ». De leur côté, les supporters marseillais ont été dispersés et sont repartis sur le Vieux Port.

Les supporters se retrouveront jeudi soir au stade Vélodrome pour la rencontre entre l’Olympique de Marseille et le PAOK Salonique en quart de finale aller de Ligue Europa Conférence.