OL-Strasbourg: «Encore une fois les mêmes maux»… Pourquoi l’élimination en Coupe de la Ligue va compter pour Lyon

A l’image de Kenny Tete et Bertrand Traoré, l’OL a été piégé par le Racing de Lamine Koné, auteur du but de la qualification mardi. — JEFF PACHOUD / AFP

  • Les Lyonnais, qui ont récemment affiché leur objectif majeur de décrocher un trophée cette saison, viennent de disparaître de la Coupe de la Ligue mardi.
  • Battu par Strasbourg (1-2), l’OL a notamment fait preuve d’un criant manque de réalisme, avec trois frappes sur les poteaux et un penalty manqué par Nabil Fekir.
  • Extrêmement déçu, Bruno Genesio pointe « un manque d’engagement, d’agressivité et d’envie ».

Entre trois frappes sur les montants et un penalty de Nabil Fekir expédié dans le virage sud, les Lyonnais ont vécu une vraie soirée galère pour leur première au Parc OL en 2019. Eliminés (1-2) par Strasbourg dès les quarts de finale de la Coupe de la Ligue, les Lyonnais voient s’envoler leur principal espoir de titre cette saison. Depuis sa nomination sur le banc lyonnais en décembre 2015, Bruno Genesio n’est jamais parvenu à amener son groupe dans un dernier carré d’une coupe nationale.

Et si ses deux premières éliminations ont eu lieu en 2016 au Parc des Princes, il y a depuis eu quatre véritables contre-performances, hormis un revers à Marseille (2-1 après prolongation). A savoir Guingamp (2-2, 3-4 aux tirs au but) au Parc OL en 2016, Montpellier (4-1) et Caen (1-0) à l’extérieur la saison passée, et donc le Racing mardi. « C’est une grosse déception car on misait beaucoup sur cette compétition », reconnaît Bruno Genesio, qui insiste depuis la reprise en juillet sur son souhait de soulever un trophée en 2019. Les Lyonnais ne vont donc pas interrompre sept ans de disette avec la Coupe de la Ligue cette saison.

« Peut-être un manque de confiance chez nos attaquants »

« Ça devait faire 3-0 à la mi-temps, peste Martin Terrier, qui a buté mardi sur le montant de Bingourou Kamara puis sur le gardien alsacien dans un face-à-face. Il n’y a pas vraiment d’explication, on manque de réussite et d’agressivité dans le dernier geste. » Pour sa quatrième et probable dernière apparition de la saison dès le mois de janvier, Mathieu Gorgelin, la doublure d’Anthony Lopes, ne cachait pas son dépit : « Il n’y a pas pire pour un gardien qu’un match où l’adversaire a deux occases et inscrit deux buts. On a la maîtrise toute la rencontre et un nombre incalculable de situations. Il y a peut-être un manque de confiance chez nos attaquants. »

Le manque de réalisme du secteur offensif (20 tirs dont 5 cadrés), incarné contre le Racing par Nabil Fekir, Martin Terrier, Memphis Depay puis Bertrand Traoré et Moussa Dembélé, est évidemment pointé du doigt. « Ça nous inquiète maintenant car on a besoin de marquer, indique Fernando Marçal. Ce n’est pas normal qu’on rate autant de buts. »

« On n’a pas mis assez d’agressivité et d’envie »

Après ce nouvel échec en Coupe de la Ligue, Bruno Genesio n’a pas souhaité se réfugier uniquement derrière les trois poteaux trouvés par ses attaquants.

« Si on n’a pas eu de réussite, c’est peut-être aussi qu’on n’a pas mis assez d’agressivité, d’engagement et d’envie. On n’a pas fait un match de coupe, où c’est souvent l’équipe qui en veut le plus qui passe. Après notre égalisation, on a vite pris un but sur un coup de pied arrêté, ce qui montre que nous ne sommes pas assez concentrés. Ce sont encore une fois les mêmes maux, et c’est surtout ça qui me chagrine. »

« Il faudra tout donner en Coupe de France »

L’entraîneur lyonnais, en fin de contrat dans six mois, se projette déjà sur le besoin de rebondir à Amiens dans deux semaines : « Il faudra tout donner en Coupe de France ». Martin Terrier poursuit: « Nous sommes tous déçus, c’est un coup d’arrêt pour nous. Mais l’objectif reste le même, à savoir remporter un trophée. On va se concentrer sur le reste et notamment sur la Coupe de France ».

« Notamment », Martin ? L’OL rêve donc peut-être d’un retour sur le PSG (à 15 points) en Ligue 1 ou d’une qualification face au Barça, puis contre d’autres monstres européens en Ligue des champions.

Sport

OL-Strasbourg: Un objectif majeur disparaît déjà pour les Lyonnais, coiffés au poteau par un Racing très réaliste

Sport

Coupe de la Ligue: Lyon se fait sortir en quarts par un Racing friand de gros poissons… Revivez OL-Strasbourg…