OL-Leipzig : « Je suis furieux », « je n’ai plus envie d’être cet homme-là », a réagi Memphis Depay après les incidents d’après-match

Memphis Depay après son but égalisateur synonyme de qualification pour les 8e de finale de LDC. — JEFF PACHOUD / AFP

Drôle d’ambiance au Parc OL ce mardi soir. Malgré la qualification obtenue de haute lutte par un OL longtemps désespérant face au RB Leipzig, ce sont les heurts ayant opposé des supporters du virage nord à certains joueurs lyonnais qui occupaient toutes les conversations.

Impliqué dans ces incidents, Memphis Depay a tenté d’arracher la banderole visant Marcelo, représenté avec une tête d’âne. Interrogé par RMC Sport à la sortie du terrain, l’international néerlandais n’a pas caché sa colère et sa tristesse.

« Je suis furieux, a notamment déclaré Depay. Il faut que je sois prudent, car ça me rappelle mon passé et je n’ai plus envie d’être cet homme-là. Je suis devenu plus calme, je n’ai pas de mots pour ça. »

« Ils nous ont craché dessus »

« C’est difficile pour notre équipe de jouer alors que l’un de nos joueurs a des problèmes avec certains supporters, a-t-il ajouté. Il faudrait quoi ? Qu’on aille les remercier alors qu’ils disent des choses folles sur nos familles, nos enfants ? »

L’attaquant de l’OL s’est ensuite adressé au supporter ayant brandi la banderole. « J’ai couru derrière lui pour lui dire « Pose ce drapeau » », a-t-il expliqué, avant de s’interroger : « Qui a le temps d’aller peindre un âne sur un drapeau ? Si tu as le temps pour ça, pose-toi des questions. Si tu viens au stade, il faut nous supporter. Là, ils nous ont craché dessus ! Je n’ai jamais vu ça. »

Memphis Depay s’est enfin affiché en leader, se disant « fier » de la qualification. « On a mal commencé la rencontre mais on a réussi à obtenir le match nul, cela signifie qu’on n’a pas coulé, qu’on a le bon état d’esprit, a affirmé l’ancien Mancunien. On est uni, on est fort. »

Sport

OL-Leipzig : Des heurts entre joueurs et supporters lyonnais… Que s’est-il passé au coup de sifflet final ?

Sport

OL-Leipzig : Des Lyonnais à deux visages sauvent leur peau

1 partage