OL-Dijon : « Les supporters ont été clairs, ils ne voulaient pas de lui »… Comment Rudi Garcia a-t-il été accueilli ?

Rudi Garcia, ici pour sa première apparition sur le banc lyonnais, ce samedi face à Dijon. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK — AFP

  • Rudi Garcia a disputé son premier match, ce samedi contre Dijon (0-0), en tant qu’entraîneur de l’OL.
  • En raison de plusieurs déclarations effectuées à l’encontre du club lyonnais depuis trois ans, la nomination lundi de l’ancien coach marseillais (2016-2019) a été très mal perçue par les principaux groupes de supporters.
  • Le virage nord lui a notamment signalé cela via une banderole dévoilée au moment du coup d’envoi ce samedi : « Garcia, notre patience sera égale au respect que tu as montré au club : nulle ».

Au Parc OL,

« On était concentrés sur notre match. On se retrouvera après pour boire une mousse avec un bol de cacahuètes, mais, là, ce n’était pas le moment. » Rudi Garcia aurait sans doute bien besoin du programme de soirée de son ancien joueur-adjoint Stéphane Jobard, désormais entraîneur de Dijon. S’il savait qu’il ne bénéficierait pas, ce samedi face au DFCO (0-0), d’un tifo hommage sur tout le virage nord, à la Juninho contre Angers en août, il n’imaginait sans doute pas être à ce point conspué par le Parc OL.

Lorsque le speaker du stade a mentionné son nom, à la fin de la présentation des équipes, les sifflets ont fusé de manière spectaculaire, et ce surtout du côté des Bad Gones. Quelques minutes plus tard, le principal groupe de supporters lyonnais a déployé une banderole saignante à destination de son nouvel entraîneur : « Garcia, notre patience sera égale au respect que tu as montré au club : nulle ». Un message clair et net : l’ex-coach de l’OM n’est pas le bienvenu à Lyon, et le fait de ne pas avoir su battre le 19e de Ligue 1 pour ce qui ressemblait à un examen de passage à domicile ne joue pas en sa faveur.

Les Bad Gones ont accueilli plus que froidement leur nouvel entraîneur Rudi Garcia, ce samedi lors d'OL-Dijon (0-0). Les Bad Gones ont accueilli plus que froidement leur nouvel entraîneur Rudi Garcia, ce samedi lors d’OL-Dijon (0-0). – Jérémy Laugier/20 Minutes

« On assume notre choix, c’est un grand entraîneur avec du caractère »

« On préfère tous être bien accueilli et apprécié, a admis Rudi Garcia après la rencontre. Mais ce n’est pas important, l’essentiel est que les joueurs ont été soutenus tout le match. Si cela ne convient pas en termes de résultats ou de contenus, il est normal que le public manifeste son mécontentement. » Il l’a d’ailleurs vivement fait avec plusieurs séries de sifflets ce samedi, notamment après une première période très terne. Des chants « Mouillez le maillot » et « Bougez-vous le cul » ont été martelés dans les deux virages en fin de partie.

Car l’ancien champion de France avec le Losc en 2011 n’est pas l’unique cible de supporters souffrant de voir leur équipe s’enfoncer à la 16e place avec une moyenne de relégable (dix points en dix journées) et un derby perdu il y a deux semaines.  Juninho est venu rappeler devant les médias à quel point Rudi Garcia était selon lui à même de faire face à ce contexte d’emblée électrique avec son propre public.

Pour un jeune entraîneur, ça ne serait pas facile, mais pas pour quelqu’un qui a plus de 700 matchs dirigés. Les supporters ont été clairs quand on a discuté avec eux [mardi soir] : ils ne voulaient pas de Rudi. Mais je pense qu’ils ont été corrects ce soir. Ils ont joué le jeu, on ne peut rien dire. Mais bien sûr qu’ils ne sont pas contents car on n’a que dix points. On assume notre choix, c’est un grand entraîneur et un professionnel, il a du caractère, de la personnalité et il respecte notre maillot. Si on gagne les matchs, je pense que ça va se calmer naturellement. »

Plus encore que Juninho, Stéphane Jobard est venu à la rescousse de son ami après cette rude première : « Je connais les qualités de Rudi mais les entraîneurs ne sont pas des magiciens. On ne change pas une équipe en cinq jours. Le public est un peu dur avec lui, il faut lui laisser le temps avant de juger son travail et vous verrez qu’il peut tirer la quintessence de son groupe ». Finalement, Rudi Garcia ne pouvait pas rêver d’un meilleur adversaire pour adoucir son tumultueux retour en Ligue 1.

Sport

OL-Dijon : Les Lyonnais se sont réveillés trop tard pour faire craquer le DFCO… Pas d’effet Rudi Garcia pour cet OL malade (0-0)….

Sport

OL : Souvent jugé « détestable », Rudi Garcia « l’opportuniste » a-t-il en fait tout compris au football ?

8 partages