OGC Nice : « Je connais tous les chants par cœur », on s’est glissé dans la seule tribune pour enfants de Ligue 1

Dans les tribunes du Méfi Club, seul kop de France réservé aux enfants. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

  • Le Méfi Club a été créé la saison dernière.
  • Lors du match Nice-Bordeaux, « 20 Minutes » s’est glissé dans cette tribune pour pitchouns, la première d’un club de Ligue 1.

Ce n’est plus une saison pour aller au stade en tee-shirt. Mais les supporters du Méfi Club ont tout de même voulu mettre le maillot de l’OGC Nice. Vaille que vaille, ce sera par-dessus la doudoune. Les petits ultras du Gym sont installés au bord du terrain, dans une tribune interdite aux plus de 12 ans. Il s’agit du premier parcage pour enfants d’un club de Ligue 1.

« Je viens voir les matchs de l’OGC Nice parce que j’aime bien Dante, explique la petite Clara. Et j’adore chanter. » Le match n’a pas encore commencé que les pitchouns se chauffent déjà les cordes vocales. « Qui ne saute pas n’est pas Niçois » et « Allez le Gym allez » sont lancés par les animateurs, qui font office de capo.

L’ambiance monte encore pour Nissa la Bella. Elle est à son comble sur le but niçois, inscrit par Pierre Lees-Melou contre Bordeaux ce vendredi-là (1-1). Le cousin de Clara sort à la fois son écharpe et sa plus belle voix. « Je connais tous les chants par cœur », plastronne Gabriel, 8 ans. Et il s’égosillera quand Kasper Dolberg et Wylan Cyprien passeront de son côté du terrain : « Les attaquants sont super forts ! »

Visite des vestiaires

Le Méfi Club a été créé la saison dernière à l’OGC Nice. Pour 9,90 euros, les enfants reçoivent un sac avec la panoplie du parfait supporter. Ils peuvent aussi assister à des événements logotés rouge et noir : une conférence de presse pour enfants ou un entraînement avec les joueurs. Les jours de match, délaissés de leurs parents, ils visitent les vestiaires, rencontrent l’emblème du club l’aigle Méfi, passent en salle de conférence de presse, accueillent les joueurs. Puis ils font un tour sur le bord de pelouse et à l’échauffement des gardiens.

« L’idée, c’est de façonner le supporter de demain, indique-t-on du côté de l’OGC Nice. S’il aime l’équipe, il ne la lâchera pas. Il sera fidèle dès le plus jaune âge. Le Gym est une famille. » Dans le kop des enfants, ça agite les drapeaux, ça saute, ça applaudit. Mauro aime « voir les joueurs de près », et Enzo « être avec ses copains ». Dans une dizaine d’années, ils supporteront peut-être les Aiglons quelques mètres sur leur gauche, dans la tribune Populaire Sud.

Sport

OGC Nice: «Chouchou de Vieira» et Fortnite, les Aiglons répondent aux questions des enfants

Sport

Côte d’Azur: Un Niçois a imaginé la nouvelle identité sonore de l’OGC Nice

69 partages