Notre-Dame de Paris : Victor Hugo et Viollet-le-Duc en guest stars pour la réouverture de la crypte archéologique

Illustration parvis de Notre Dame de Paris. — A. GELEBART / 20 MINUTES

  • Fermée depuis l’incendie du 15 avril 2019, la crypte archéologique de Notre-Dame rouvre ses portes au public dès ce mercredi.
  • L’exposition Notre-Dame de Paris, de Victor Hugo à Eugène Viollet-le-Duc rend hommage au monument en retraçant l’histoire de son retour en grâce au XIXe siècle.
  • Les visiteurs pourront notamment profiter de multiples photographies ou toiles de la cathédrale datant du XIXe siècle accompagnées d’extraits du roman Notre-Dame de Victor Hugo.

La longue attente est terminée pour les nostalgiques du joyau qu’est Notre-Dame. Plus d’un an après  l’incendie qui a ravagé la cathédrale en avril 2019, le public pourra s’engouffrer dans la crypte archéologique de l’île de la Cité dont les portes rouvrent à travers une exposition qui ravira les férus d’histoire et les curieux. Nichée sous le parvis de Notre-Dame, l’enceinte souterraine accueille dès ce mercredi Notre-Dame de Paris, de Victor Hugo à Eugène Viollet-le-Duc afin de retracer le renouveau du monument opéré au XIXe siècle grâce à ces deux figures.

Les premières photographies de Notre-Dame sont mises en avant tout au long de l'exposition. Les premières photographies de Notre-Dame sont mises en avant tout au long de l’exposition. – Paul-Guillaume Ipo

A leur arrivée, les visiteurs pourront profiter du parcours tracé autour des vestiges et des thermes antiques déjà présents au centre du site. Ils découvriront sur les murs teintés de pourpre, des dessins, des peintures, de nombreuses photographies, capturées au XIXe siècle, ou encore des extraits de films traitant du monument. « Se trouvant dans un lieu clos et humide, l’exposition a uniquement été montée avec des reproductions puisque les originaux sont particulièrement fragiles et précieux », révèle Vincent Gille, conservateur à la Maison de Victor Hugo. Mais cette collection riche d’une « soixantaine de pièces », accompagnées d’extraits du roman Notre-Dame et d’écrans tactiles interactifs retraçant la restauration du monument initié par Viollet-le-Duc, remplit son objectif de nous plonger dans l’époque de l’auteur des Misérables.

« Tous frappés par l’incendie »

L’exposition, dédiée à cette cathédrale anciennement à l’agonie, racontée par Victor Hugo en 1831 avant qu’elle ne soit rénovée par Eugène Viollet-le-Duc après le succès suscité par le roman Notre-Dame, a été une évidence pour ses créateurs. Selon Sylvie Robin, conservatrice de la crypte archéologique de l’île de la Cité, « l’idée a très vite été mise sur la table après l’incendie ». L’objectif est de se replonger dans l’état d’esprit de l’époque mais la volonté reste avant tout de rendre hommage à ce monument que le monde entier a regardé sombrer sous ses yeux. « Nous avons tous été frappés par l’incendie de Notre-Dame. Il était important pour nous de rendre cet hommage à la cathédrale », ajoute Vincent Gille.

Fermée à cause de la poussière de plomb échouée sur le parvis après le drame du 15 avril 2019, la crypte peut désormais rouvrir « en toute sécurité » après que l’enceinte a été traitée pendant près d’un an. Quant aux considérations sanitaires liées au Covid-19, pas d’inquiétude : « le lieu dispose de pas mal d’espace » et le masque sera bien évidemment obligatoire à l’intérieur.

L’exposition est accessible pendant « au moins six mois ». 9 euros, tarif réduit 7 euros, gratuit pour les mineurs.

Paris

Notre-Dame de Paris : Emmanuel Macron a désormais « la conviction » qu’il faut restaurer la flèche à l’identique

Culture

Plan de relance : La ministre de la Culture Roselyne Bachelot n’ira pas « pleurnicher » pour « réclamer des sous »

5 partages