Nord : Une start-up lilloise mise sur les pouvoirs insoupçonnés de la mousse végétale

Vous reprendrez bien une petite mousse. Economies d’énergie, rénovation énergétique, pollution de l’air, nature en ville… Des sujets qui n’ont jamais été autant d’actualité qu’aujourd’hui. S’il est opportun d’agrémenter d’arbres certaines rues particulièrement minérales, ce n’est pas cela qui va rafraîchir votre maison l’été et la maintenir au chaud l’hiver. La start-up lilloise PowerOfMoss a certainement la solution pour qu’une touche de vert soit aussi belle qu’efficace en termes de performance énergétique.

Lorsqu’ils ont débarqué de leur campagne, Joss Le Blan et Arthur Lejeune, les fondateurs de PowerOfMoss, ont eu beaucoup de mal à se faire au côté minéral de la ville. « On voulait vraiment revégétaliser les villes dans lesquelles, de manière générale, il manque beaucoup de nature », explique Joss Le Blan.

Pour l’entrepreneur, cette absence de vert a de nombreuses conséquences : « On le ressent sur la qualité de l’air, sur les îlots de chaleur, l’utilisation de la climatisation », énumère-t-il. Les deux associés ont aussi constaté qu’il n’était pas toujours possible d’y remédier avec des plantes traditionnelles, notamment en raison du poids, de leurs faibles performances énergétiques ou de leur moindre résistance.

Une plante résistante, performante et isolante

Ils ont eu une illumination lorsqu’ils ont rencontré un bryologue, un expert en bryophytes, plus communément appelés « mousses » : « Il nous a parlé de tous les pouvoirs des mousses végétales, leur résistance, leurs performances de filtration et d’isolation », se souvient Joss Le Blan. Depuis 2019, les deux associés ont bossé leur idée d’utiliser cette plante sur deux tableaux.

Le premier étant l’isolation thermique et phonique des bâtiments en végétalisant les toitures avec de la mousse. « Cette plante est très légère et ne comporte pas de racine ce qui permet de ne pas endommager les toits. En extérieur, elle ne nécessite aucun entretien et résiste à de longues périodes de sécheresse », assure le cofondateur. Les études menées en laboratoire par PowerOfMoss montrent un gain d’isolation de 10 % pour une toiture bitume et 18 % pour une toiture en bac acier.

Et les vertus de la mousse ne s’arrêtent pas là. L’entreprise a développé des totems irrigués de mousse à installer en intérieur. Outre le côté esthétique, cela permet d’améliorer la qualité de l’air. « Grâce à son pouvoir d’électricité statique, la mousse attire les particules présentes dans l’air qui seront biodégradées et transformées en phytomasse », détaille l’entrepreneur. Selon lui, 1 m2 de mousse traite entre 13 et 22 grammes de poussières fines, « l’équivalent de huit arbres comme des hêtres ».

PowerOfMoss a commencé l’installation de ses produits en début d’année dernière et compte déjà plus d’une centaine de clients. Parmi eux, certains géants de la construction comme Bouygues ou Vinci, preuve s’il en fallait que leur idée fonctionne. La start-up a aussi effectué une levée de fonds de plus d’un million d’euros qui servira entre autres à booster la R & D et à sécuriser l’approvisionnement en mousse.