Nord : L’ancien député socialiste Alain Cacheux est décédé

Alain Cacheux (G) aux côtés de Martine Aubry et de Bernard Roman (D). — M.Libert / 20 Minutes

  • L’ex-député socialiste du Nord Alain Cacheux est décédé dimanche à l’âge de 72 ans.
  • Ancien adjoint au maire de Lille, sa mémoire a été saluée par Martine Aubry.
  • Il avait fait du logement social le combat de sa vie.

Dimanche soir, Alain Cacheux, ancien député socialiste du Nord et ex-conseiller municipal lillois, est décédé à l’âge de 72 ans, a-t-on appris auprès de la fédération PS du Nord. La maire de Lille, Martine Aubry, a salué une « grande figure de la vie politique régionale et du PS ».

« Alain est décédé hier soir à Lille, semble-t-il d’une crise cardiaque. […] La famille socialiste du Nord est vraiment bouleversée par sa disparition brutale », a déclaré à l’AFP la présidente de la fédération PS du Nord, Martine Filleul.

Il a fait du logement social le combat de sa vie

« C’est un homme politique qui a marqué la fédération par sa spécialité, le logement social, qui a été le fil rouge de toute sa vie politique. Par ce sujet, il a acquis une notoriété et une proximité avec les militants, puisque le logement social est un sujet extrêmement important pour les socialistes », a-t-elle poursuivi.

Originaire de Valenciennes, dans le Nord, Alain Cacheux fut député PS de la troisième circonscription du Nord entre 1997 et 2002 puis entre 2007 et 2012. Il fut également conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais (1992-1997) conseiller municipal de Lille (1989-2008), adjoint au maire et, un temps, vice-président de la communauté urbaine de Lille (CUDL), devenue plus tard métropole européenne de Lille (MEL).

Animé par les questions liées au logement social, il présida notamment la Fédération nationale des Offices Publics de l’Habitat (FOPH) et le bailleur social Lille métropole habitat (LMH).

Une énergie « propre à soulever des montagnes »

« C’est une grande figure de la vie politique régionale et du PS du Nord qui nous quitte », a salué Martine Aubry dans un communiqué, évoquant le souvenir d’un « homme chaleureux et d’une réelle humanité », dont l’énergie était « propre à soulever des montagnes pour défendre les causes auxquelles il croyait ».

« Défenseur et promoteur infatigable de l’habitat social, il me répétait souvent […] que le mandat dont il était, au fond, le plus fier, c’était la présidence de la FOPH où il a fait progresser bien des combats pour l’accès à un logement digne », a poursuivi la maire de Lille.

« Plus qu’un responsable politique, Alain est resté toute sa vie un militant, dans ce que ce terme a de plus noble. Il a montré à beaucoup que, comme le disait François Mitterrand qu’il admirait,  »là où il y a une volonté, il existe un chemin » », a-t-elle encore écrit.

Politique

Le mouvement lancé par Laurent Joffrin est « la démonstration que Hollande n’est jamais loin de la politique », selon Olivier Dussopt

Politique

Gouvernement Castex : Emmanuel Macron « assume qu’il ne recherche plus du tout les faveurs de l’électorat socialiste » en 2022

1 partage