Nord : Deux mineurs mis en examen pour le meurtre d’un homme en 2018

Ce sont les gendarmes qui ont mené l’enquête (illustration). — B. Colin / 20 Minutes

Jeudi, deux mineurs ont été mis en examen pour meurtre et placés en détention, à l’issue d’une longue enquête portant sur la mort d’un homme en décembre 2018 à Herzeele, près de Dunkerque, dans le Nord, a-t-on appris auprès du parquet de Dunkerque.

Le 4 décembre 2018 au matin, « les gendarmes avaient retrouvé un homme agonisant, qui était décédé peu de temps après », a déclaré le procureur de la République de Dunkerque, Sébastien Piève. « Les résultats de l’autopsie avaient permis de déterminer que la victime, âgée de 29 ans, avait été victime de violences ».

Une rencontre « fortuite » qui tourne mal

Après un long travail d’investigation, les enquêteurs de la section de recherche de la gendarmerie de Lille ont pu établir un lien « entre le décès de la victime et plusieurs actes de délinquance commis au cours de la nuit des faits dans la même commune, notamment le vol d’un fourgon appartenant à une entreprise ».

Ils ont pu déterminer qu’après une rencontre « fortuite » dans le centre-ville de Dunkerque avec les individus mis en cause, la victime aurait « volontairement pris place à bord du fourgon volé, avant qu’un différend n’éclate ». Les auteurs présumés lui auraient alors « dérobé sa carte bancaire et s’en seraient violemment pris à elle ».

Mardi, cinq personnes, « défavorablement connues » des services de gendarmerie, ont été interpellées et placées en garde à vue. Jeudi, quatre ont été présentées à la juge d’instruction. Deux d’entre elles, mineures, « ont été mises en examen pour meurtre et placées en détention provisoire », a précisé Sébastien Piève. Deux autres, mineures au moment des faits et désormais majeures, ont été « mises en examen pour vol et placées sous contrôle judiciaire ».

Faits divers

Dunkerque : Six interpellations après le passage à tabac d’un sapeur-pompier volontaire

Faits divers

Dunkerque : Quatre jeunes en détention provisoire après le lynchage d’un pompier volontaire

10 partages