Non, Joe Biden n’a pas été snobé par la garde nationale lors de la cérémonie d’investiture

Des membres de la garde nationale à Washington, le 21 janvier 2021. (illustration) — Rebecca Blackwell/AP/SIPA

  • Pour marquer leur désapprobation avec l’élection de Joe Biden à la présidence des Etats-Unis, des membres de la garde nationale lui auraient obstensiblement tourné le dos lors de son investiture.
  • C’est ce qu’affirment des internautes, sur la base d’une vidéo montrant certains de ces militaires tourner le dos au cortège présidentiel.
  • Une pratique déjà observée lors des investitures des deux prédécesseurs de Joe Biden, et conforme au protocole de sécurite de la garde nationale, comme l’a expliqué cette dernière.

Les coulisses peu reluisantes de la cérémonie d’investiture du 46e président des Etats-Unis, Joe Biden, ont-elles été cachées au public, alors que ce dernier gardait les yeux rivés sur Lady Gaga et les autres personnalités présentes sur les marches du Capitole ?

C’est ce que laisse penser une vidéo d’une vingtaine de secondes relayée sur les réseaux sociaux. Sur ces images, filmées depuis un véhicule en mouvement, on aperçoit de nombreux soldats le long d’une route. Si la plupart font face à la caméra, d’autres lui tournent le dos et semblent focalisés sur une autre direction.

Les soldats de la garde nationale postés le long du cortège présidentiel de Joe Biden, le 20 janvier 2021 à Washington. Les soldats de la garde nationale postés le long du cortège présidentiel de Joe Biden, le 20 janvier 2021 à Washington. – capture d’écran/Facebook

« La garde nationale tourne le dos à Biden qui était en route vers le capitole. Voilà ce que les médias ne vous montreront pas », affirme la légende accompagnant cette séquence virale, laissant donc penser que les militaires contestent ainsi la nomination du candidat démocrate.

FAKE OFF

La vidéo a bien été filmée depuis le cortège présidentiel de Joe Biden, alors qu’il s’approchait du Capitole. Elle est toutefois loin d’avoir été « cachée » par les médias puisqu’elle a été postée, à l’origine, par Ines de la Cuetara, une journaliste de la célèbre chaîne américaine ABC.

En outre, le fait que certains membres de la garde nationale tournent le dos au cortège présidentiel n’a rien d’inédit. Comme le soulignent nos confrères de Reuters, de telles images avaient en effet été filmées lors des investitures de Barack Obama et de Donald Trump.

Et pour cause : les militaires appliquent ainsi le protocole de sécurité en vigueur, comme l’a expliqué la garde nationale à ABC : « Ces membres de la garde nationale avaient pour mission de protéger le président contre d’éventuelles menaces. Certains lui tournent le dos pour assurer la sécurité de tous ».

Si plus de 25.000 membres de la garde nationale étaient mobilisés à Washington pour l’investiture, le Pentagone avait indiqué au préalable qu’une douzaine de ses membres en seraient écartés après vérification de leurs antécédents, révélant un lien avec des mouvements extrémistes – quelques semaines après l’intrusion de militants pro-Trump au Capitole.

Société

Présidentielle américaine : Non, cette photo ne montre pas Joe Biden s’agenouiller en signe de pardon devant le fils de George Floyd

Médias

Signaler une information qui vous paraît fausse à l’équipe « Fake Off » de « 20 Minutes »

2 partages