Noël : Un net recul d’achats de jouets causé par l’inflation, selon un patron de grande distribution

A l’approche de Noël, la grande distribution s’inquiète. Les achats de jouets ont régressé de « 20 % en général » et de « 10 % chez Système U », assure au micro de France Info Dominique Schelcher, président des magasins de la chaîne de grande distribution.

Le patron estime que l’augmentation du prix des jouets a impacté « la décision d’achats » des consommateurs, dans un contexte d’inflation. Outre les jouets, les ventes de chocolat s’affaissent aussi, précise le patron, pas sûr de pouvoir rattraper les ventes.

Les Français se privent de plus en plus

« Les gens achètent un peu moins, et particulièrement les Français les plus modestes », constate Dominique Schelcher, en faisant remarquer que de très nombreux consommateurs sont contraints de laisser un certain nombre de produits lors du passage en caisse.

« Le phénomène touche tous les produits, peut-être un peu plus les produits frais, parce qu’ils sont à base de matières premières agricoles, qui ont été très fortement impactées par l’inflation ces derniers temps », note le président des magasins Système U au micro de France Info. La viande fait aussi partie des produits souvent délaissés par les consommateurs, du fait des prix.

En octobre dernier, Michel-Edouard Leclerc avait aussi prévenu : avec l’inflation, les jouets vont coûter plus cher. « Certains consommateurs vont faire des arbitrages », avait commenté le président du groupe Leclerc sur BFMTV.