Nîmes : Ouverture du procès pour « viol » de l’ancien maire d’une petite commune

Les jurés de la cour d’assises du Gard sont appelés à juger l’ancien maire de Saint-Maximin, une petite commune située à proximité d’Uzès, à environ 25 kilomètres de Nîmes. L’édile est accusé d’avoir violé une femme en janvier 2014. Cet agent technique avait déposé plainte à la mairie d’Uzès près de trois ans plus tard, en décembre 2016.

Aujourd’hui à la retraite, l’ex-maire de cette petite commune de 711 habitants nie ces accusations. Aux enquêteurs comme au juge, il explique depuis le début de la procédure que leur relation était consentie.