Nîmes : La députée aurait construit une piscine sans permis et en partie sur un terrain municipal

Françoise Dumas, élue de la République en Marche sur la 1ère circonscription du Gard. — Françoise Dumas

La députée de la première circonscription du Gard, Françoise Dumas (LREM), a été épinglée par Le Canard enchaîné dans son édition du 6 novembre. L’hebdomadaire révèle que la députée a fait construire sans autorisation une piscine en empiétant sur un terrain appartenant en partie à la ville de Nîmes. Les faits remontent à 2012, quand la conseillère régionale – alors membre du PS, en pleine campagne électorale pour les élections législatives – avait déposé un permis de construire.

Elle se défend en expliquant qu’elle n’aurait pas reçu de réponse de la mairie. Elle en a déduit qu’elle pouvait donc s’affranchir des règles d’urbanisme. Il y a eu un manque de vigilance, reconnait-elle. Le permis de construire lui avait en fait été refusé : « Vous m’apprenez l’existence de ce refus », a-t-elle indiqué à l’hebdomadaire. La présidente de la commission de la défense nationale et des forces armées à l’Assemblée nationale a également pris quelques libertés avec le cadastre, puisque la piscine déborde d’un mètre sur le domaine municipal.

En conseil municipal le 16 novembre

L’élue précise que le découpage des terrains « n’avait pas fait l’objet de bornage ». Elle assure avoir fait depuis les démarches de régularisation et plaide « la bonne foi », auprès de Midi Libre. Elle a donc fait une demande d’achat du terrain communal sur lequel déborde sa piscine. Le dossier doit passer en conseil municipal le 16 novembre. Reste à savoir ce qu’il va advenir de cette piscine…

Faits divers

Nîmes : Deux nouvelles mises en examen après l’agression d’un élu RN

Faits divers

Nîmes : Marlène Schiappa apporte son soutien à l’élu RN agressé samedi

43 partages