Nice-Marseille : Enfin « un top match »… Justin Kluivert a roulé sur l’OM

A l’Allianz Riviera,

Après la contre-performance contre Clermont dimanche, le Gym a retrouvé des couleurs. Un festival de buts, un trio en état de grâce… Mercredi soir, l’OGC Nice s’est qualifié pour les demi-finales de la Coupe de France avec la manière, en infligeant une véritable correction à l’Olympique de Marseille (4-1). Un nouveau tour de force, après avoir déjà sorti le PSG, avec un Justin Kluivert particulièrement brillant.

Victime de deux blessures, un claquage puis une lésion aux ischio-jambiers, l’automne dernier, le jeune Néerlandais a enfin fait « un top match », selon Christophe Galtier. Si le coach a admis que le joueur prêté par l’AS Roma (avec une option d’achat de 15 millions d’euros) « manquait [jusqu’alors] de stats, de passes décisives et de buts », ce dernier s’est largement rattrapé dans le derby du Sud. Face à Marseille, Justin Kluivert les a enchaînés.

Deux buts et une passe décisive

Après l’ouverture du score par le camp de Jorge Sampaoli, dès la 3e minute, le trio infernal qu’il a formé avec Andy Delort et Amine Gouiri a été déterminant. Après l’égalisation, signée par l’avant-centre franco-algérien, c’est leur action commune et une tête de Justin Kluivert qui a permis au Gym de reprendre l’avantage (2-1, 29e).

L’ailier s’est encore illustré de retour des vestiaires, en assénant un véritable missile dans les cages de Pau Lopez (3-1, 49e). Et aussi en servant une passe décisive à Delort pour le quatrième but du Gym. Un véritable festival pour le joueur formé à l’Ajax.

« Il montait en puissance, au fur et à mesure, depuis son retour de blessure. [Sur ce match], j’ai pris l’option de le mettre sur le côté droit pour des raisons assez précises, a commenté Christophe Galtier. Je savais qu’il allait être plus passeur. Il y a eu de la réussite dans ce choix mais elle est surtout liée à ce que lui a mis dans le match. »

« Je suis venu à Nice pour montrer mon niveau »

Au micro d’Eurosport après la rencontre, le joueur de 22 ans a expliqué être « venu à Nice pour monter [son] niveau, pour montrer [ses] capacités ». Les supporteurs des Aiglons en ont eu un incroyable aperçu dans ce quart de finale. Maintenant « on est prêt pour le prochain match » et « je crois en notre équipe pour aller au bout », a tranché Justin Kluivert.

Pour espérer remporter le trophée, gagné pour la dernière fois en 1997, il faudra d’abord passer par la demi-finale contre le Petit Poucet de National 2. « On ne saura qu’après le match si ce tirage est un bon tirage. Jouer Versailles ne veut rien dire. Nous devons respecter notre adversaire », a prévenu le président du club Jean-Pierre Rivère. « La France entière sera pour le Petit Poucet et c’est normal, dixit Christophe Galtier. Il faudra y aller avec beaucoup de lucidité et d’humilité. »