Nice : condamné à quatre ans de prison, un dealer s’enfuit du tribunal avant le délibéré

Il n’était pas là pour écouter la sentence du tribunal correctionnel de Nice. Condamné mardi soir à quatre ans de prison ferme pour trafic de stupéfiants, un homme de 42 ans a préféré prendre la fuite juste avant le délibéré. Un mandat d’arrêt international a été immédiatement lancé à son encontre, selon une information de Nice-Matin.

Ce père de famille déjà condamné à trois reprises dans des affaires similaires était soupçonné d’avoir replongé et de fournir de nouveau de la drogue à une certaine clientèle huppée de la Côte d’Azur. Dans le viseur des enquêteurs depuis le printemps 2022, il affichait un train de vie incompatible avec ses revenus officiels : une aide au retour à l’emploi de 30 euros brut par jour. Cet ancien gérant de snack roulait notamment en berline de luxe.

« De la drogue trouvée »

Selon le quotidien, plus de 8.570 euros en liquide, 400 g de cannabis et presque un kilo de cocaïne avaient finalement été découverts chez cet homme, lui-même cocaïnomane selon son avocate. « De la drogue que j’ai trouvée quand je relevais les compteurs de gaz », a affirmé le prévenu à l’audience, expliquant aussi avoir reçu sa voiture en cadeau. La présidente du tribunal l’a repris de volée : « Vous roulez en Mercedes qu’on vous a offert. Vous avez six véhicules. Vous trouvez de la drogue. Il faut jouer au Loto monsieur. »

Sa peine a été inférieure aux réquisitions du parquet, qui voulait six ans de prison contre cet ancien restaurateur « davantage livreur de points de deal que de hamburgers ».