Nestlé envisage de vendre les purées Mousline

Le géant agroalimentaire Nestlé envisage de céder sa fameuse marque de purée en flocons Mousline, qui emploie 150 salariés en particulier dans son usine du nord de la France, a indiqué le groupe dans un communiqué publié ce jeudi.

Lancée en 1963, la marque s’est largement invitée dans les placards des Français et leur imaginaire avec la ritournelle « Quand je fais de la purée Mousline, je suis sûre que tout le monde en reprend ».

Des « options stratégiques »

Mousline compte une usine en France, à Rosières-en-Santerre ( Somme), et environ 150 salariés, dédiés à la production et à la commercialisation. « Dans le cadre de la révision permanente de son portefeuille, la direction de Nestlé en France » mène « une revue d’options stratégiques, pouvant aller jusqu’à la vente, de ses activités de purée de pommes de terre Mousline en France et à l’export », est-il indiqué dans un communiqué.

Nestlé France, entité du géant suisse de l’alimentation, n’a pas souhaité préciser le chiffre d’affaires annuel de sa marque, dont l’essentiel des ventes se font sur le marché français. La revue doit s’achever d’ici à l’été 2022, est-il précisé dans un communiqué.

« Il s’agit désormais de repenser l’approche stratégique de ces activités afin de pouvoir poursuivre des objectifs de croissance et renforcer la capacité d’innovation de la marque Mousline », est-il ajouté. Le groupe précise que cette période « n’entraîne aucun changement dans le quotidien des équipes concernées ou dans les relations qu’entretient Nestlé avec ses clients, ses partenaires et ses fournisseurs locaux ».