« Ne reviens pas » de Gradur: La chanson la plus écoutée au réveillon (avec un air de déjà-entendu)

Gradur dans le clip «Ne reviens pas». — Capture d’écran YouTube

  • « Ne reviens pas » a été la chanson la plus écoutée sur la plateforme de streaming Deezer dans la nuit du 31 décembre 2019 au 1er janvier 2020.
  • Ce morceau, interprété par Gradur et Heuss l’Enfoiré, s’approprie Blue (Da Ba Dee), le tube du groupe italien Eiffel 65 sorti en 1999.
  • Les artistes français ne sont pas les seuls à avoir été inspirés par ce morceau dont la mélodie a été plusieurs fois samplée ces dernières années, par Flo Rida en 2009, notamment.

« Ne reviens pas, prends tes affaires, rentre chez toi/Non, ne reviens pas, prends tes affaires, rentre chez toi ». Si vous avez décidé de fêter le passage en l’an 2020 mardi dernier, il est fort probable que ces paroles soient entrées dans vos oreilles lorsque vous vous déchaîniez sur la piste de danse. Pour cause, Ne reviens pas, la chanson de Gradur avec Heuss l’Enfoiré a été le titre le plus écouté au réveillon sur Deezer, rapporte Konbini, juste devant I Gotta Feeling des  Black Eyed Peas et Dance Monkey de Tones and I.

Vous étiez peut-être trop ivre pour vous en apercevoir, ou trop enthousiaste, mais derrière le gros succès de cette fin d’année, se cache le gros succès de la fin des années 1990 : Blue (Da Ba Dee) d’Eiffel 65. Et ce n’est pas la première fois qu’on l’entend cette année…

Version rap, dance, country…

Souvenez-vous, en 1999, trois Italiens enflammaient les discothèques du monde entier avec leur europop vitaminée et un refrain quasi aussi entêtant que Bim bam toi : « I’m blue da ba dee da ba daa/Da ba dee da ba daa, da ba dee da ba daa, da ba dee da ba daa/Da ba dee da ba daa, da ba dee da ba daa, da ba dee da ba daa »… Un succès qui a traversé les frontières – allant jusqu’à intégrer le Billboard Hot 100 américain l’année de sa sortie –, mais aussi les siècles et les décennies.

« C’est une petite dédicace à un son qui a marqué notre jeunesse, expliquait Gradur à 20 Minutes lors de la promotion de son album Zone 59. On écoutait beaucoup cette chanson, notamment à la télé sur le plateau de Charly et Lulu [dans Hit Machine sur M6]. On l’a remis un peu à la mode, ça va bien tourner et ça reste dans la tête. » Bingo.

Gradur est toutefois loin d’être le premier à avoir eu l’idée. En 2009, dix ans après la sortie du titre original, l’Américain Flo Rida remet la chanson au goût du jour dans un registre hip-hop, tout en conservant la mélodie entêtante (agaçante ?).

En 2012, rebelote avec les Allemands Michael Mind Project, qui relancent le titre dans une version très dance, et le rebaptisent Feeling So Blue.

Et que penser de sa petite sœur country en 2018, interprétée par le chanteur américain Coffey Anderson ?

Vingt ans après le premier succès, en 2019 donc, Eiffel 65 inspire tout autant les compositeurs. Car les plus attentifs auront remarqué qu’outre Gradur, une autre artiste s’est réapproprié Blue cette année. Avec le titre Some Say, la Suédoise Nea livre une ballade pop, un poil plus romantique que la version du rappeur de Roubaix.

Hommage ou petite baisse d’inspiration ? Retenons surtout que les mélodies des années 1990 ont sacrément le vent en poupe, et dynamisent joliment les ventes.

Culture

« J’ai trouvé la force nécessaire pour me remettre à faire de la musique », explique Gradur

Culture

Eurovision Junior: Avec Carla et «Bim Bam Toi», la France espère exploser les scores

4 partages