«Ne jouez pas au dur, ne faites pas l’idiot», l’incroyable lettre de Trump à Erdogan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan le 30 mai 2019. — AP/SIPA

Pour tenter de désamorcer la crise entre la Turquie et les Kurdes en Syrie, Donald Trump a sorti sa plume, la semaine dernière. Après le début de l’offensive turque, le président américain a écrit une lettre – dont l’authenticité a été confirmée par la Maison Blanche – à Recep Tayyip Erdogan. Ponctuée de points d’exclamation, la missive emploie un ton peu habituel pour la diplomatie

« Ne jouez pas au dur, ne faites pas l’idiot ! » (Don’t be a tough guy, don’t be a fool ») écrit le président américain, avant de conclure : « Je vous téléphonerai bientôt. »

« Trouvons un bon accord », suggère Donald Trump dans cette missive de quatre paragraphes dévoilée mercredi mais datée du 9 octobre. Elle a donc été adressée au président turc le jour où il a lancé ses troupes à l’assaut des Kurdes dans le Nord de la Syrie après le retrait des forces américaines de la région.

Mike Pence en Turquie jeudi

« Vous ne souhaitez pas être responsable du massacre de milliers de personnes, et je ne veux pas être responsable de la destruction de l’économie turque – ce que je ferais (si nécessaire) », écrit le président américain. « L’Histoire vous jugera d’un oeil favorable si vous agissez de façon juste et humaine. Elle vous considérera à jamais comme le diable si les choses se passent mal », met en garde Donald Trump sans autre précision.

Mike Pence, qui doit rencontrer le président Recep Tayyip Erdogan jeudi, a expliqué en début de semaine qu’il se rendrait sur place pour demander à Ankara de « mettre fin à l’invasion » en Syrie et de décréter un « cessez-le-feu immédiat ».

1 partage