Nantes : Les illuminations repensées pour une consommation réduite d’au moins 45 %

La crise énergétique n’aura pas raison des illuminations de Noël à Nantes. La mise en lumière de la ville aura bel et bien lieu cette année. Elle sera d’ailleurs lancée officiellement jeudi soir. Pourtant, sobriété oblige, le dispositif a été revu en profondeur afin de permettre une réduction de la consommation d’au moins 45 %. La baisse pourrait même avoisiner 60 % dans les quartiers nantais, assure la ville de Nantes.

Pour y parvenir, la période d’illuminations (jusqu’au 1er janvier) a été réduite d’une semaine par rapport aux années passées. L’éclairage ne commencera même que le 2 décembre hors du centre-ville pour s’achever la première semaine de janvier.

Des lumières uniquement en soirée

L’amplitude horaire est également diminuée et limitée à la soirée : de la tombée de la nuit jusqu’à 23h en centre-ville (jusqu’à 22h dans les quartiers) du dimanche soir au jeudi soir, de 17h30 à minuit les vendredis et samedis soirs. Y compris le 24 décembre qui restait habituellement illuminé toute la nuit. L’an dernier, les illuminations étaient actives les soirs et matins.

Un effort a également été porté sur la composition des illuminations, conçues principalement à partir de LED, afin qu’elles soient peu gourmandes. C’est particulièrement le cas des œuvres lumineuses de l’artiste Vincent Olinet que le public pourra découvrir à partir de jeudi dans le cadre de la première édition de l’événement Voyage en hiver concocté par le Voyage à Nantes (VAN). Ces moulures et sculptures exposées aux façades des bâtiments sont « pensées pour être aussi belles de jour que de nuit même sans être éclairés », affirme le VAN. Des sites touristiques emblématiques, comme le château des ducs de Bretagne, ont également réduit la voilure.