Nantes : Les commerçants du centre-ville « durement touchés » par les manifs du samedi

Ils demandent que l’événement se déroule « dans les meilleures conditions ». Vendredi et samedi, c’est le grand déballage de rentrée des commerçants du centre-ville de Nantes. Le premier jour à l’intérieur et le deuxième dans les rues, de 10h à 19h, une centaine de boutiques vont proposer de bonnes affaires à leurs clients, avant de laisser la place à la nouvelle collection.

Mais à quelques jours de l’événement, l’association Plein centre redoute que tout ne se déroule pas comme prévu. « Depuis la deuxième quinzaine de juillet, le centre-ville de Nantes connaît à nouveau des manifestations tous les samedis. Plein Centre veut alerter sur les effets négatifs induits par ces mobilisations », alerte Teddy Robert, le président.

Une « double peine »

S’il ne souhaite pas prendre position pour ou contre le pass sanitaire, Teddy Robert ne nie pas les conséquences que le dispositif a sur la fréquentation des commerces et restaurants, décrites par 60 % des adhérents. Mais il constate en plus une baisse de clientèle le samedi, notamment due, selon lui, aux coupures du tramway. « Il existe donc une sorte de double peine pour les commerçants : devoir mettre en place le pass sanitaire tout en subissant une perte de flux, notamment du fait des manifestations ».

Comme réclamé à plusieurs reprises par le passé, l’association Plein Centre, qui se dit de nouveau « durement touchée », demande à ce que « le centre-ville soit davantage protégé ». « Le parcours des manifestations devrait être connu en avance et modifié, pour que ce ne soit pas toujours le centre-ville qui en subisse les conséquences. »

Samedi dernier, quelque 3.000 personnes avaient déambulé dans les rues de Nantes pour la huitième semaine de mobilisation.