Nantes : Jugé trop cher, l’Arbre aux hérons est finalement annulé, qu’en pensez-vous ?

Il était évoqué depuis une dizaine d’années et faisait rêver de nombreux Nantais et touristes. Le projet fou d’Arbre aux hérons, sorte de tour Eiffel végétalisée à la nantaise qui devait voir le jour en 2027 en bord de Loire, est finalement stoppé net par Johanna Rolland. La présidente socialiste de Nantes métropole, qui avait toujours soutenu ce projet de structure monumentale peuplée de créatures mécaniques, a en effet annoncé ce jeudi qu’il fallait y « mettre un terme » en raison de complexités juridiques et, surtout, de l’envolée du budget prévisionnel.

Le coût de l’Arbre aux hérons est désormais évalué à 80 millions d’euros, alors que 35 millions, puis 52 millions d’euros, dont un tiers financé par des mécènes privés, étaient précédemment évoqués. « C’est le choix de la raison », justifie Johanna Rolland en évoquant le contexte social et écologique.

Et vous, qu’en pensez-vous ? L’Arbre aux hérons vous faisait-il rêver ? Êtes-vous déçu par ce renoncement ? Le projet n’était-il pas devenu déraisonnable en raison de son coût ? N’aurait-il pas fallu renoncer et arrêter les frais bien plus tôt ? A l’inverse, renoncer à un projet qui allait, à coup sûr, attirer de nombreux visiteurs est-il une erreur ? Doit-on continuer à mener à bien de gros projets culturels ? Quel avenir pour les Machines de l’île sans l’Arbre aux hérons ?

Racontez-nous. Vos contributions serviront à la publication d’un nouvel article.