Nantes : Envieux de Rennes, ils veulent relancer l’idée d’un métro

La mise en service mardi de la seconde ligne de métro à Rennes n’est pas passée inaperçue. Certains Nantais ont regardé l’événement avec envie, voire un peu de jalousie. Au premier rang desquels se trouvent les membres de l’association Métro de Nantes. Ce collectif de citoyens milite depuis trois ans pour la création d’une ligne de transport souterrain dans la métropole nantaise en complément du réseau de tram et de busway.

« Le tramway, saturé, atteint son plafond de verre. Les déplacements représentent plus de 40 % des émissions de CO2 en France. Il y a donc urgence à anticiper le déploiement de nouvelles offres capacitaires et décarbonées. » Pour l’association, seul un métro « sera capable de transporter toutes les deux minutes plus de 200.000 personnes par jour, en traversant la ville beaucoup plus rapidement que l’offre de transport actuelle ».

Un projet très coûteux

Constatant que Bordeaux Métropole vient de décider de lancer une étude d’opportunité sur un métro, Métro de Nantes demande « l’accélération et des précisions sur l’engagement de Johanna Rolland [lors de la campagne municipale 2020] à « réaliser une étude d’opportunité sur la réalisation d’un métro dans la métropole nantaise » ».

Plan de ligne A de métro à Nantes telle qu'elle est imaginée par le collectif Métro de Nantes.
Plan de ligne A de métro à Nantes telle qu’elle est imaginée par le collectif Métro de Nantes. – Collectif Métro de Nantes

Le collectif a imaginé un projet de ligne de 16,5 km avec 19 stations. Coût estimé : entre 1,5 et 2 milliards d’euros. « A l’heure où Nantes semble se chercher un second souffle, notamment après l’abandon de l’Arbre aux hérons, le déploiement du métro pourrait être un levier de transformation vertueux », insiste l’association. Il permettrait, notamment, une « planification urbanistique donnant plus de place à la nature en ville, avec une libération de l’emprise de la voiture en surface ».

Pour rappel, Nantes Métropole prévoit l’ouverture de trois nouvelles lignes de transport en site en 2027 : deux de tramway reliant La Chapelle-sur-Erdre et Saint-Herblain à Rezé, une autre de busway reliant Bouguenais à Nantes-Doulon.