Nantes : 32 heures de retard pour un vol à destination de Malaga

Les passagers du vol Volotea V7 2214 se souviendront longtemps de leur départ en vacances pour Malaga (Espagne). Embarqués dans l’appareil samedi matin à 5h30 à Nantes, ils ne sont finalement partis que… dimanche en début d’après-midi, avec trente-deux heures de retard.

C’est France 3 Pays-de-la-Loire qui raconte leur périple. Une heure après l’embarquement samedi matin, l’avion a fait… marche arrière, pour retourner se garer, en raison d’un problème technique. Trois heures plus tard, vers 9h30, les 180 passagers doivent quitter l’appareil pour rejoindre une salle d’attente. Annoncé d’abord pour 14 heures, puis pour 18 heures, le vol est finalement… annulé.

« Traités comme des cochons »

Après une nuit dans des chambres d’hôtels, les clients ont dû encore patienter dimanche, et n’ont décollé qu’à 13h30. Un cafouillage qui a eu aussi des répercussions pour les passagers du vol V7 2215 Malaga-Nantes, qui attendaient de leur côté l’arrivée du vol en provenance de Nantes, et qui n’a redécollé du tarmac espagnol que dimanche à 16h30.

Encore plus que ce retard sans explication, les passagers du Nantes-Malaga déplorent les conditions de leur attente. « On nous a traités comme des cochons dans une bétaillère », dénonce ainsi Isabelle auprès de France 3.

Les excuses de Volotea

Contactée par 20 Minutes, la compagnie aérienne Volotea « s’excuse auprès de tous les passagers pour le désagrément occasionné », et évoque un « incident technique ».

Elle précise cependant que « des bons de 20 euros ont été distribués à tous les passagers, tous les repas ont été fournis et un hébergement gratuit a également été offert pour la nuit du 31 juillet au 1er août. Pour les passagers qui le souhaitaient, des options de changement de vol ou de remboursement complet ont aussi été proposées. »