Municipales 2020 à Toulouse : Le CHU de Toulouse a-t-il retweeté un post du maire sortant en pleine campagne ?

Le compte Twitter du CHU a retweeté un post du maire sortant LR, Jean-Luc Moudenc dans la nuit du dimanche au lundi. — Capture écran Twitter CHU Toulouse

  • A Toulouse, le second tour des municipales oppose le maire sortant, Jean-Luc Moudenc (LR soutenu par LREM), à l’écologiste Antoine Maurice, tête d’une liste d’union de la gauche et citoyenne.
  • Ce lundi, le CHU de Toulouse a retweeté un post Twitter de Jean-Luc Moudenc, soulevant une vague de critiques de la part de ses adversaires et des syndicats du CHU qui invoquent le droit de réserve.
  • Le CHU de Toulouse se défend et évoque un acte de malveillance.

Le CHU de Toulouse soutient-il officiellement le maire sortant de la Ville rose, Jean-Luc Moudenc (LR soutenu par LREM) ? C’est ce qu’on pourrait croire en scrutant les réseaux sociaux ce lundi matin. Le compte du CHU a en effet au cours de la nuit retweeté un post du candidat, daté de la veille où il parle dans une vidéo de son projet de « maison de santé dans chaque quartier ».

Un retweet qui provoque de nombreux remous à Toulouse, dans une campagne de plus en plus âpre sur les réseaux sociaux et alors que le score s’annonce très serré.

« On est passé dans la 4e dimension, Jean-Luc Moudenc (président du conseil de surveillance du CHU de Toulouse) voit ses tweets de campagne relayés par ce même CHU ! Quand s’arrêtera ce mélange des genres entre moyens publics et propagande politique ? », a réagi Daniel Molina, l’un des colistiers d’Antoine Maurice, l’adversaire de gauche de Jean-Luc Moudenc.

Le compte Twitter du CHU fait campagne, tonne de son côté l’Insoumis toulousain Manuel Bompard.

Du côté des syndicats de l’hôpital, on déplore que le devoir de réserve n’ait pas été respecté. « Nous n’avions pas de doute sur le caractère idéologique libéral macroniste de la direction du CHU de Toulouse mais de là à manquer à leur devoir de réserve ouvertement, on tombe des nues », peste la CGT du CHU de Toulouse sur sa page Facebook.

Un scandale pour Sud Santé sociaux qui parle de propagande.

FAKE OFF

Un retweet qui interpelle donc. Sollicitée par 20 Minutes, la direction du CHU de Toulouse a rapidement indiqué qu’elle démentait « formellement avoir partagé une vidéo sur la thématique santé du compte twitter de Jean-Luc Moudenc ».

« Il s’agit d’un acte de malveillance confirmé par l’alerte de Twitter informant d’une connexion depuis un nouvel appareil pour administrer le compte. Un autre compte de réseaux sociaux rattaché au CHU de Toulouse a aussi subi une tentative d’intrusion », poursuit la direction de la communication qui indique qu’elle allait déposer plainte.

« S’il y a eu piratage, j’en prends acte. C’est rassurant de voir que le CHU a porté plainte. Mais cela reste révélateur du climat de cette campagne, nous restons de notre côté les candidats de l’éthique et nous aimerions que le débat revienne sur le fond », relève le candidat écologiste, Antoine Maurice.

Plus qu’un piratage, il s’agirait d’un acte malveillant. En effet, l’enquête devra déterminer qui a pu se connecter depuis un nouvel ordinateur sur le compte Twitter du CHU de Toulouse. Une personne qui possédait forcément les codes de connexion.

Cette alerte Twitter peut en effet être reçue par tout utilisateur dès lors qu’il se connecte sur un autre support que celui qu’il utilise habituellement.

En attendant, l’enquête de police devrait permettre d’identifier l’ordinateur d’où ce message a été retweeté. D’ici à ce que cela aboutisse, le second tour du scrutin aura certainement eu lieu. En attendant, la question se pose de savoir à qui profite cette polémique.

Municipales

Municipales 2020 à Toulouse : La course aux procurations pour les deux candidats au coude-à-coude

Municipales

Municipales 2020 à Toulouse : L’ex-candidate Nadia Pellefigue en a marre d’être récupérée par un camp ou par l’autre

1 partage