Municipales 2020 à Paris: Le 15e arrondissement, une terre de droite déchirée entre Goujon et Dati

Agnès Evren sera la candidate LR dans le 15e. Philippe Goujon, le maire sortant reste «indépendant» — SIPA PRESS

  • « Philippe Goujon a été reçu par tous les cadres du parti, il n’a pas bougé d’un iota, en refusant de soutenir Rachida Dati. Je le regrette », explique Agnès Evren ce mercredi à 20 Minutes.
  • « On me fait un procès en sorcellerie pour m’éliminer », contre-attaque Philippe Goujon.
  • L’arrondissement clé du scrutin continue aussi d’attirer les convoitises des Marcheurs.

La décision était attendue. Le 15 janvier dernier, Les Républicains avaient désigné une nouvelle série de candidats pour les élections municipales de mars à Paris mais avaient reporté d’une semaine leur décision concernant le dossier brûlant du 15e arrondissement. Et pour cause. Depuis plusieurs mois, ce vaste territoire et bastion historique de la droite parisienne sent le soufre. Une bataille interne est engagée entre la candidate (LR) à la mairie de Paris, Rachida Dati et le maire sortant, Philippe Goujon, baron de la droite, maire du 15e depuis 2008 mais ayant pris ses distances avec sa famille d’origine et refusant catégoriquement de la soutenir. Peu après midi ce mercredi, la sentence est finalement tombée.

La commission nationale d’investiture (CNI) des Républicains a décidé d’investir dans le 15e arrondissement,  Agnès Evren, députée européenne et présidente de la Fédération LR de Paris. « Le maire sortant du 15e arrondissement, Philippe Goujon, ayant fait le choix d’une candidature sans étiquette, Rachida Dati a présenté la candidature d’Agnès Evren à la CNI qui l’a validée », indique dans un communiqué l’équipe de campagne de Rachida Dati, qui a désormais toutes ses têtes de listes. Faute du soutien de Philippe Goujon, Rachida Dati a donc mis sa menace à exécution et envoie un de ses poids lourds dans ce secteur décisif de Paris.

« Reconquérir Paris dans cet arrondissement stratégique »

Cet arrondissement est en effet très convoité car c’est celui qui envoie le plus gros contingent au Conseil de Paris avec 18 conseillers : ces « grands électeurs » qui élisent ensuite le ou la maire de Paris. Agnès Evren, « portera la dynamique de Rachida Dati pour reconquérir Paris dans cet arrondissement stratégique de la capitale », souligne son équipe. « Notre liste n’est pas contre tel ou tel » mais vise à permettre « une alternance face à Anne Hidalgo », a de son côté affirmé Christian Jacob pour qui désormais « tout est réglé à Paris ». « Ce qui se joue en mars, c’est la survie de la droite à Paris », résumait il y a quelques mois auprès de 20 Minutes, Agnès Evren, qui félicite aujourd’hui la CNI d’avoir « fait le choix de la clarté et de la transparence dans le 15e ».

« Philippe Goujon a été reçu par tous les cadres du parti, il n’a pas bougé d’un iota, en refusant de soutenir Rachida Dati. Je le regrette », explique-t-elle ce mercredi à 20 Minutes. « En tant que présidente de la fédération LR de Paris, j’ai donc pris mes responsabilités pour que les électeurs LR puissent voter pour un candidat LR », ajoute-t-elle. Objectif ? « Amplifier la dynamique autour de Rachida Dati qui incarne une offre claire de droite. Aujourd’hui, l’alternance est possible », se réjouit Agnès Evren. Depuis des semaines, Philippe Goujon affirmait qu’il se rangerait aux côtés du « mieux placé pour battre Anne Hidalgo ». Mais « ce serait invraisemblable » d’avoir à affronter un candidat LR, affirmait-il toutefois peu avant le couperet.

« Procès en sorcellerie »

« Je soutiendrai le candidat le mieux placé pour changer de maire et de ligne politique », assurait Philippe Goujon, en se donnant pour objectif de « rassembler ». Celui qui avait adhéré au RPR en 1976 souhaitait rester « indépendant ». Ce mercredi, il persiste et signe comme cavalier seul. « Je me présente comme maire du 15e et du rassemblement. Les étiquettes ne comptent pas et c’est passé de mode. La seule chose qui compte c’est de s’occuper du quotidien des habitants comme je le fais depuis 12 ans et comme j’aspire encore à le faire », réagit-il auprès de 20 Minutes. Amer ?

« Je déplore cette démarche de division. LR a cru bon de présenter une liste LR contre le maire sortant LR. Mais LR se compte pour perdre et moi je veux rassembler pour gagner. De toute façon, on me fait un procès en sorcellerie pour m’éliminer », lâche-t-il. Et de préciser : « Agnès Evren est député européenne. Soit elle trompe les électeurs qui l’ont élue au Parlement européen ou alors elle trompera les électeurs du 15e », raille Philippe Goujon.

Cet élu de 65 ans, conseiller de Paris depuis 1983 avait décidé en juin 2019 de quitter la famille LR au profit du candidat Macron-compatible de la droite, Pierre-Yves Bournazel (100 % Paris) qui a rejoint il y a peu Benjamin Griveaux. Cédric Villani s’était aussi rapproché de Philippe Goujon. Mais l’actuel maire du 15e rejette toute idée d’alliance avec LREM. « Je ne suis pas dans ces combinaisons de couloir avec ces gens qui font cuire leur petite soupe sur leur petit feu dans leur petit coin », clashe-t-il. Mais l’arrondissement continue d’attirer les convoitises.

Les marcheurs en embuscade

Si le candidat dissident LREM, Cédric Villani a décidé pour le moment d’investir Géraud Guibert (président du think tank La Fabrique écologique) tête de liste dans le 15e, du côté de Benjamin Griveaux, « la décision n’est pas encore arrêtée » « Rien n’est encore arrêté, ni annoncé, des discussions sont encore en cours », indique à 20 Minutes, l’entourage du candidat LREM en difficulté dans les sondages.

Notre dossier Municipales 2020

Selon Le Monde, Agnès Buzyn, la ministre de la Santé est pressentie pour être la tête de liste du 15e arrondissement, après des bruits de couloirs dans le 6e arrondissement. Mais les récents sondages changeraient-ils la donne ? « Pourquoi se lancerait-elle dans le 15e quand on voit la situation actuelle ? », commente-t-on dépités, dans les rangs des marcheurs parisiens. Autre candidat médiatique à se présenter dans l’arrondissement : Gaspard Gantzer (Parisiennes, Parisiens) qui vient aujourd’hui d’être lâché par l’ex-journaliste de RTL  Isabelle Saporta.

Paris

Municipales 2020 à Paris: Agnès Evren, présidente de la fédération LR, investie dans le 15e

Paris

Municipales à Paris : Hidalgo loin devant et Dati accroche les « marcheurs »

2 partages