Municipales 2020 à Montpellier : L’écologie au cœur de la campagne

Jean-Louis Roumégas (troisième en partant de la gauche) et Clothilde Ollier (deuxième en partant de la droite) sont les deux candidats à l’onvestiture EELV dont la primaire citoyenne a lieu ce samedi. — Xavier Malafosse/SIPA

  • De l’extrême gauche à l’extrême droite, l’écologie est dans toutes les bouches lors de cette campagne pour les municipales à Montpellier.
  • Le maire Philippe Saurel a été invité par le secrétaire général de l’ONU à présenter à New-York son manifeste pour l’écologie et vient d’être salué comme une référence mondiale pour sa politique agroalimentaire par le pacte de Milan.
  • EELV organise une primaire citoyenne ce samedi qui doit départager deux candidats à l’investiture : Clothilde Ollier et Jean-Louis Roumégas.

Le 26 mai, l’écologie s’est invitée par la grande porte dans la campagne des municipales à Montpellier. Aux européennes, la liste Europe Ecologie y a obtenu 19,53 % des voix, devenant la deuxième force politique derrière LREM. Historiquement, ces élections sont favorables aux Verts. Mais le soufflé écologique n’est pas retombé depuis. Le succès du mouvement #Jesuisundesdeux pour réclamer davantage de place au vélo dans la ville ou encore celui des marches pour le climat, ont été confortés par le sondage BVA/La Tribune/Public Sénat.

Le maire sortant y est donné au coude-à-coude aux municipales de 2020 avec le candidat d’EELV. L’écologie sera omniprésente dans la campagne. Invité à l’ONU par le secrétaire général, Philippe Saurel (DVG) y a présenté son manifeste pour l’écologie. Sa politique vient d’être saluée par le pacte de Milan et un jury prestigieux qui a fait de Montpellier une référence mondiale de l’agroécologie.

1.200 personnes inscrites aux primaires citoyennes d’EELV

Ses opposants crient au green-washing. « Le seul qui avait marqué écologiste en 2014 sur son bulletin de vote, c’est moi. Et l’écologie n’appartient ni aux ayatollahs ni aux donneurs de leçons, ni à EELV », leur répond le maire. A gauche, comme à droite, l’écologie est dans toutes les bouches. Dans sa lettre aux Montpelliérain.e.s, sur fond vert, Michaël Delafosse (PS) se présente comme le futur « maire écologiste ». Alors que nulle part, il ne fait mention de son adhésion au Parti socialiste. Jusqu’au Rassemblement national qui l’a évoqué comme l’un de ses thèmes de campagne lors de la présentation de ses quatorze premières têtes de liste.

Depuis la fin mai, EELV se rêve en vainqueur des municipales. La formation organise ce samedi des primaires citoyennes afin de désigner son candidat. 1.200 personnes s’y sont inscrites (condition préalable pour y participer). Un succès : c’est quatre fois plus que le nombre de ses militants à Montpellier. Ils auront à départager Clothilde Ollier, maire du village du petit village de Murles (302 habitants) au nord de la métropole et l’ancien député Jean-Louis Roumégas.

Roumégas – Ollier, deux visions de la politique

« Il n’y a pas d’opposition de fond entre nous », explique l’ex-adjoint de Georges Frêche. Il met en avant « [sa] crédibilité (le sondage BVA le crédite d’une forte notoriété dans la ville), [sa] capacité à rassembler, [sa] connaissance de la situation montpelliéraine et un savoir-faire pour contourner les difficultés qu’un programme écologique peut entraîner. On l’a bien vu avec l’écotaxe et le mouvement des bonnets rouges ou la taxe carbone et celui des gilets jaunes ».

De son côté, l’infirmière urgentiste, installée depuis deux ans à Montpellier, a été la première maire du département à prendre un arrêté anti-pesticides. « Quand je porte quelque chose, je vais au bout », explique-t-elle. Proche d’Emmanuel Reynaud qui mène une campagne agressive envers le maire, elle se dit « dans l’action. Je pense représenter une nouvelle forme d’engagement politique, très militant. » Les résultats sont attendus autour de 22 heures.

Municipales

Municipales 2020 à Montpellier : Un sondage met le maire Philippe Saurel et EELV au coude à coude

Municipales

Municipales 2020 à Montpellier: Qui sont les candidats déclarés (et ceux qui y songent sérieusement)?

0 partage