Municipales 2020 à Marseille: Martine Vassal en marche pour le rassemblement, mais toujours pas candidate

Martine Vassal, qui prône le rassemblement en vue des municipales à Marseille, ne s’est toujours pas déclaré candidate. — Christophe SIMON / AFP

  • Martine Vassal a réuni plus de 2.000 personnes ce jeudi soir lors de la réunion des amis de Martine Vassal.
  • Elle a de nouveau appelé au rassemblement pour les municipales de 2020, en déclinant quatre thèmes, le travail, le partage, l’écologie, et la sécurité, tout en refusant de se déclarer candidate.

Le rassemblement. Ce mot était sur toutes les bouches ce jeudi soir lors de la réunion des amis de Martine Vassal, dans la salle du Silo, à Marseille. L’actuelle présidente des Bouches-du-Rhône et de la métropole d’Aix Marseille a réuni plus de 2.000 personnes pour un dernier coup de force avant l’été, en attendant de déclarer sa candidature pour les municipales de 2020.

Surprise, Jean-Philippe Agresti, le doyen de la fac d’Aix-Marseille, a ouvert le bal en prenant la parole en premier. Pressenti pour incarner une candidature de La République en Marche à Marseille, et ami du couple présidentiel, il a répondu présent pour « faire barrage aux extrêmes et répondre présents pour ceux qui veulent le meilleur pour Marseille ». « Les forces vives de ce territoire mobilisées seront le ciment, au-delà des clivages politiques et des querelles de personnes. Nous sommes prêts à prendre nos plumes pour écrire ce projet ensemble, fixons-nous un rendez-vous pour l’écrire et le décliner », a-t-il conclu son discours.

Toujours pas candidate

Une entrée en matière contrastée puisque quelques sifflets ont surgi de la salle. Au contraire de l’arrivée de Martine Vassal, chaleureusement accueillie aux cris des « Martine on t’aime ». Elle qui est pour un rassemblement, s’est félicitée de la présence de Jean-Philippe Agresti. « Tu incarnes ce renouvellement, ce rassemblement nécessaire pour Marseille qui en a plus besoin que jamais », a-t-elle débuté. Mais elle n’a pas oublié de rappeler qu’elle est « une femme de droite, sans pour autant que [s]a vie ne se résume à une étiquette ».

Si elle ne se déclare pas officiellement candidate, « je suis présidente du conseil départemental, et de la métropole, donc j’agis », elle a néanmoins déjà défini les « quatre grands thèmes du changement ». Ce qui ressemble fortement à une esquisse de programme.

Quatre grands thèmes

Le travail, en prenant soin de féliciter le maire Jean-Claude Gaudin pour avoir « divisé le chômage par deux ». « Cher Jean-Claude, combien Marseille a été heureuse sous votre mandat », n’a-t-elle pas hésité à lancer. Un compliment ponctué de larges applaudissements témoignant du crédit dont bénéficie celui qui est à la tête de Marseille depuis 25 ans, malgré une fin de mandat marqué par le drame de la rue d’Aubagne.

Le partage, respirer et protéger sont venus conclure la déclinaison de ces thèmes. Le choix de finir par la sécurité n’est pas anodin puisqu’il arrive en tête des préoccupations des Marseillais, avec la propreté, selon un sondage. Après un cours sur l’histoire de Marseille, l’un des passe-temps favoris de Jean-Claude Gaudin, elle espère « relever Marseille pour la 7e fois », tout en déclinant les actions déjà entamées.

Il lui reste encore un peu de pain sur la planche avant une candidature officielle. « Nos groupes de travail on fait un formidable travail, que nous allons poursuivre tout au long de l’été pour finaliser ces quatre grands thèmes », a-t-elle annoncé. Rendez-vous en septembre, donc.

Municipales

Municipales 2020 à Marseille:«Il vient prendre le pouls», la visite hautement politique d’Emmanuel Macron

Politique

Municipales à Marseille: Après Vassal, Jean-Claude Gaudin veut lui aussi une alliance avec LREM

0 partage