Mort d’Emiliano Sala : Quatre ans après le drame, Cardiff a versé de l’argent au FC Nantes

Une satisfaction pour le FC Nantes. Près de quatre ans après le tragique accident d’avion d’Emiliano Sala, le club de Cardiff City a versé au FC Nantes une première tranche d’environ 6 millions d’euros du montant du transfert du joueur argentin, a-t-on appris mercredi auprès du FC Nantes. Le 21 janvier 2019, Emiliano Sala, 28 ans, avait été tué dans le crash du petit avion de tourisme qui le conduisait de Nantes à Cardiff, où il venait d’être transféré pour 17 millions d’euros. Depuis, Cardiff refusait de payer la somme, assurant que le transfert n’avait pas encore été finalisé au moment du décès et réclamait que soient établies les responsabilités dans l’accident.

La Fifa a ordonné le paiement d’une première tranche de 6 millions d’euros et le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté en août le recours de Cardiff, estimant que le transfert « avait été finalisé » au moment du décès. Depuis, le club a été interdit de recrutement pour ne pas avoir payé.

Cardiff espère encore avec le TAS

La décision du TAS fait l’objet d’un appel dont le résultat doit être connu fin janvier ou début février, mais cet appel n’est pas suspensif et Cardiff, actuellement 20e de Championship (deuxième division anglaise), à deux points de la zone rouge, a besoin de se renforcer au mercato d’hiver.

Nantes a confirmé mercredi avoir reçu environ 6 millions d’euros, l’équivalent de la première tranche fixée à 5,3 millions de livres. Selon plusieurs médias britanniques, le montant de cette tranche s’élève en fait désormais à 7 millions de livres (près de 8 millions d’euros) avec les intérêts.