Mort d’Emiliano Sala : Le pilote manœuvrait trop vite et n’avait aucune formation en vol de nuit

Le portrait d’Emiliano Sala affiché aux grilles à la Beaujoire. — Michel Euler/AP/SIPA

L’AAIB a rendu son enquête sur la crash aérien qui a coûté la vie à Emiliano Sala et vraisemblalement à son pilote, dont le corps n’a jamais été retrouvé, Dave Ibbotson. Le pilote aurait effectué une manoeuvre à une vitesse excessive, qui a entraîné la dislocation de l’appareil, a conclu le bureau d’enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB).

Dans leur rapport définitif publié vendredi, les enquêteurs estiment que le pilote a perdu le contrôle de l’appareil lors d’une manoeuvre probablement destinée à éviter le mauvais temps. Le pilote David Ibbotson, dont le corps n’a jamais été retrouvé, aurait aussi « probablement » été intoxiqué au monoxyde de carbone.

« Une perte de contrôle a été rendue plus probable parce que le vol n’a pas été effectué conformément aux normes de sécurité applicables aux opérations commerciales, explique le rapport. Cela s’est manifesté par le vol effectué selon les règles de vol à vue de nuit dans de mauvaises conditions météorologiques, malgré le fait que le pilote n’avait aucune formation en vol de nuit et un manque de pratique récente en vol aux instruments. »

Sport

Corps manquant, pilote fantôme et bras de fer entre Cardiff et Nantes… Où en est l’enquête sur la mort d’Emiliano Sala ?

0 partage