Mort de la Reine Elizabeth II : L’aéroport du Touquet rebaptisé en son hommage

Lors du prochain conseil municipal, qui aura lieu en octobre, la ville du Touquet-Paris-Plage, dans le Pas-de-Calais, devrait voter une délibération un peu particulière. En hommage à la Reine Elizabeth II, la commune souhaite en effet rebaptiser son aéroport international au nom de la souveraine d’Angleterre, décédée il y a une semaine à l’âge de 96 ans.

Ce n’est pas un coup de com malvenu mais plutôt un véritable hommage qu’entend rendre à Elizabeth II une ville qui s’enorgueillit d’être « la plus britannique des stations françaises ». D’abord parce que le Touquet doit, en partie, son développement, à la fin du XIXe siècle, à l’industriel anglais Sir John Whitley. Mais aussi parce que la station balnéaire est un lieu de villégiature très prisé par les sujets de sa Majesté. Les liens qui unissent la commune du Pas-de-Calais au royaume de Grande-Bretagne sont si étroits que les cloches du beffroi de l’hôtel de ville résonnent de la même mélodie que celle de Big ben, à Londres. L’office de tourisme local a même concocté un « British tour », visite guidée racontant l’influence des Britanniques sur la ville.

Le « plus britannique des aéroports français »

L’aéroport est un autre symbole de cette proximité du Touquet avec l’Angleterre. Au début des années 1930, ce qui n’était alors qu’un simple « terrain aménagé » accueillait déjà l’avion personnel du futur roi Edward VIII. A la même période, celle qui devait devenir reine était venue, en compagnie de son oncle, visiter la cité. Au cours de cette décennie, le développement du trafic aérien entre Londres et le Touquet a permis la transformation du petit terrain en véritable aéroport international.

C’est donc de manière plutôt logique que la municipalité du Touquet souhaite donner le nom d’ « Aéroport Elizabeth II » à son infrastructure aéroportuaire. « Avec cette décision, notre aéroport affirme et renforce son statut de  »plus britannique des aéroports français » », souligne la ville dans un communiqué.