Mort de Gabby Petito : La voyageuse américaine a été tuée par « strangulation »

On en sait désormais un peu plus sur la mort de Gabby Petito. Mardi, le médecin légiste de Teton county, dans la Wyoming, a présenté les conclusions de l’autopsie, qui avait déjà qualifié le décès « d’homicide » fin septembre. Selon Brent Blue, la jeune femme de 22 ans a été tuée « par strangulation ». Il n’a pas donné de détails supplémentaires pour ne pas interférer avec l’enquête en cours.

D’après les analyses médico-légales, la dépouille de Gabby Petito, découverte le 19 septembre, est restée dans la nature, près d’un camping du Wyoming, pendant « trois à quatre semaines ». Elle a donc été tuée fin août. Considéré comme une « personne d’intérêt » mais pas officiellement qualifé de suspect pour l’instant, son fiancé, Brian Laundrie, introuvable depuis un mois, est toujours recherché par les autorités.

Mandat d’arrêt

Gabby Petito et son fiancé Brian Laundrie ont sillonné les Etats-Unis tout l’été à bord d’une camionnette aménagée, documentant leur voyage sur Instagram et YouTube sous le hashtag #vanlife. Mais après le retour, seul, de Brian Laundrie au volant de la camionnette du couple le 1er septembre, les parents de la jeune fille ont signalé sa disparition aux autorités. Son fiancé, qui s’est muré dans la silence, n’a plus été vu depuis le 13 septembre. La dépouille de la jeune femme a été découverte le 19 septembre dans un parc national du Wyoming (voir chronologie en encadré).

Un mandat d’arrêt a été émis contre Brian Laundrie par la justice américaine fin septembre, mais pas directement en lien avec le décès de Gabby Petito : son fiancé a été inculpé pour fraude bancaire, pour avoir utilisé la carte de crédit de la jeune femme après son décès.