Morbihan : En prenant une photo, vous surveillez aussi l’érosion des plages

Le cadre est idyllique et offre un panorama incroyable sur la plage des Grands Sables sur l’île de Groix (Morbihan). Spot parfait pour un post Instagram, l’endroit intéresse aussi les scientifiques. Pour joindre l’utile à l’agréable, une station CoastSnap vient d’être installée sur une falaise surplombant la plage. Le dispositif, mis en place par Lorient Agglomération, en partenariat avec l’université Bretagne Sud (UBS), permet ainsi aux visiteurs de prendre une magnifique photo des lieux en plaçant leur téléphone portable sur la station métallique.

Charge à eux ensuite de transmettre leurs clichés par mail ou de les partager via les réseaux sociaux avec le hashtag #CoastSnapGroix. La compilation des photos prises par le grand public sera étudiée à la loupe par le laboratoire de géosciences marine et géomorphologique du littoral de l’UBS et lui permettra de suivre presque en temps réel l’évolution de la plage.

Six stations CoastSnap installées sur le littoral du Morbihan

Grâce aux clichés, les scientifiques récolteront en effet tout un tas d’informations comme « la variation des hauteurs de sable sur l’estran et sur la dune, l’évolution du profil de la plage, du trait de côte, de la végétation fixant la dune ou des aménagements ou encore l’échouage d’algues et la présence de laisse de mer ». Autant de données précieuses qui leur permettront de surveiller cette plage sensible, l’une des seules plages convexes d’Europe.

Depuis 2019, cinq autres plages du Morbihan ont été équipées de stations CoastSnap, un outil collaboratif de suivi du littoral qui a vu le jour en Australie. Celle installée il y a trois ans sur le site de la Grande Plage de Gâvres collecte en moyenne quinze photos chaque mois. « L’analyse de ces clichés permet de mieux comprendre l’évolution des sites, d’en améliorer la gestion, notamment en cas de phénomènes météorologiques exceptionnels et de suivre les conséquences du changement climatique au travers de l’élévation du niveau de la mer », précise Lorient Agglomération.