« Moonage Daydream » : David Bowie dans un « doc-trip » psychédélique éblouissant

Moonage Daydream de Brett Morgen, accueilli avec enthousiasme à Cannes et à Deauville, est bien plus qu’un documentaire sur David Bowie ! C’est à une véritable expérience sensorielle que convie le réalisateur pour plonger dans l’univers de l’artiste. Le public a vraiment l’impression de visiter le cerveau de Bowie, un trip psychédélique de 2h20 dont il ressort sur un petit nuage.

Brett Morgen, déjà réalisateur d’un documentaire sur les Rolling Stones et sur Kurt Cobain, a fait le tri dans 5 millions d’archives (films, enregistrements audio, dessins) pendant quatre ans pour parvenir à ce résultat aussi éblouissant que l’était la star. « Il y a eu des moments où j’étais si époustouflé par ce que je découvrais que j’avais envie d’ouvrir la porte et d’inviter les gens dans ma salle de montage pour partager les images avec moi », se souvient-il.

Rien à voir avec un biopic

Brett Morgen a fait le choix draconien de ne pas apporter de commentaires de spécialistes, ni de témoignages des proches de David Bowie. « Mon film n’est pas un biopic, martèle-t-il. C’est un collage que j’ai orchestré. » De ce patchwork d’images et de sons émerge la complexité des talents de David Bowie qui a su se réinventer pendant plus d’un demi-siècle. « Je suis un collectionneur qui collectionne les personnalités et les idées, » déclarait l’artiste dans une interview de 1973. C’est ce qui ressort de Moonage Daydream qui fait ressentir l’incroyable versatilité d’un homme brillant dont les diverses démarches artistiques sont davantage mises en valeurs que sa vie privée.

Des documents rares (sa prestation théâtrale dans Elephant Man ou son travail de peintre) sont tout aussi marquants que sa musique et ses métamorphoses physiques. Moonage Daydream souligne à quel point, au-delà de l’icône, David Bowie était un homme fin, drôle, modeste et sympathique. S’il y a bien des rock stars qu’on n’aimerait pas avoir dans son salon, la délicatesse ironique mais bienveillante de David Bowie donne envie de le connaître personnellement. Moonage Daydream met des étoiles plein les yeux et les oreilles. Cette expérience aussi puissante qu’immersive est vraiment conçue pour être vécue dans une salle de cinéma tant elle se révèle innovante par son approche et envoûtante par sa 20.