Montpellier : Avec CrossShopper, ce sont les internautes qui dénichent pour vous les meilleurs prix

Les fondateurs de l’entreprise Cross Shopper (illustration) — Cross Shopper

  • L’entreprise CrossShopper a développé une plate-forme qui permet à des membres de sa communauté de remplacer les algorithmes des comparateurs en ligne, pour tenter de dénicher des bons plans shopping sur la toile.
  • Il y a aujourd’hui près de 400.000 chasseurs de prix sur crossshopper.com.
  • Après une première levée de fonds de 300.000 euros, la start-up a réuni 600.000 euros.

Chez CrossShopper, on essaie de mettre un peu d’humain dans le commerce en ligne. 20 Minutes a profité des soldes qui font rage (aussi) sur le Web pour faire connaissance avec cette start-up montpelliéraine. L’entreprise, fondée par Benjamin Raaymakers et Marie-Cécile de Faucigny, a développé en 2017 une plate-forme qui permet à des membres de sa communauté de remplacer les algorithmes des comparateurs en ligne, pour tenter de dénicher des bons plans shopping sur la toile.

Depuis bientôt trois ans, la jeune pousse a connu une croissance fulgurante : il y a aujourd’hui près de 400.000 chasseurs de prix sur crossshopper.com.

« Même pendant les soldes, il faut continuer à comparer ! »

« Nous avons sans doute répondu à une attente des consommateurs, se réjouit Marie-Cécile de Faucigny. En termes de comparaison de prix sur Internet, mutualiser les connaissances, ça va plus vite, et c’est bien plus pertinent. Les comparateurs de prix traditionnels ne vont lister qu’environ 30 % de l’offre disponible. Les utilisateurs vont passer à côté des vraies bonnes affaires. Même pendant les soldes, il faut continuer à comparer, et ne pas se laisser appâter par les prix barrés ! », conseille l’entrepreneuse.

Faire appel aux « personal shoppers » de la start-up montpelliéraine est simple : on dégote un produit sur Internet, et on copie-colle l’URL sur le site. Les membres se lancent aussitôt à la recherche des meilleurs prix. « Le but pour la communauté, c’est de trouver des plans au moins 10 % moins cher, frais de port compris, reprend la cofondatrice de la plate-forme montpelliéraine. Les membres sont récompensés par des points, qu’ils peuvent, à terme, convertir en euros ou en chèques-cadeau. »

CrossShopper ne prend pas de commissions sur les deals : la start-up ne vit que de bandeaux publicitaires et de bons plans proposés sur le site. Et le concept séduit les investisseurs : après une première levée de fonds de 300.000 euros, l’entreprise a réuni 600.000 euros. L’objectif : « Accélérer encore notre croissance », confie la cofondatrice.

Économie

Soldes : La période des rabais commence ce mercredi pour quatre semaines

Économie

Délai, formalités… Comment se rétracter après un achat effectué en ligne ?

1 partage